Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : une partie du vaccin Moderna fabriquée à Chenôve

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

La course au vaccin contre le Covid-19 continue, fin novembre 2020. L'un des plus avancés, celui de Moderna, est en partie produit sur le site de CordenPharma à Chenôve. Pour les salariés, c'est la sensation de faire partie de quelque chose de grand, d'un pan de l'histoire scientifique.

Mathilde Point et Yves Michon de CordenPharma
Mathilde Point et Yves Michon de CordenPharma © Radio France - Adrien Beria

Il est attendu comme le messie pour  sortir le monde entier de la galère : le vaccin contre le Covid-19. Une dizaine sont à l'étude fin novembre 2020, en phase 3, c'est à dire à l'essai, à grande échelle, sur des humains. L'un d'entre eux, celui des américains de Moderna, serait efficace à 95% ... et il est en partie créé en Côte-d'Or, à Chenôve, par CordenPharma. Cette entreprise, qui emploie 180 personnes, travaille simultanément à la fabrication d'une vingtaine de molécules, qui entrent dans la fabrication de médicaments, contre des maladies orphelines ou cardio-vasculaires par exemple. 

Un maillon de la chaîne

CordenPharma ne fabrique pas le vaccin dans son intégralité. L'entreprise produit à Chenôve un lipide - une molécule - qui entre dans la composition de ce vaccin

Yves Michon, président de CordenPharma Chenôve, raconte le rôle de son entreprise dans la fabrication du vaccin

Comment cette filiale du groupe allemand CordenPharma s'est-elle retrouvée engagée dans la course au vaccin ? "Une de nos filiales-soeurs en Suisse travaillait déjà avec Moderna mais en toute petite quantité. Soudainement, quand Moderna s'est mis à produire le vaccin, ils ont eu des besoins énormes et on est venu nous solliciter, raconte Yves Michon, président de CordenPharma Chenôve. Le lipide qu'on fabrique est envoyé dans le Colorado, qui fabrique le reste du lipide et ensuite c'est envoyé chez Moderna". La firme de Chenôve a déjà produit des centaines de kilos de ce lipide, sous forme d'une huile, envoyée dans des fûts en inox jusqu'aux Etats-Unis. "C'est allé très vite, on a reçu la demande début avril et il a fallu produire la première quantité industrielle début juillet. C'était un très gros rush", se souvient Yves Michon. 

"On en fait partie"

Malgré ce "rush", malgré la pression et les adaptations inhérentes à ce projet soudain, les salariés de l'entreprise éprouvent un grand sentiment de fierté. Mathilde Point est cheffe de projet et plusieurs de ses collègues sont venus la voir suite à la publication de ce chiffre encourageant par Moderna : 95% d'efficacité pour le vaccin. "Ils en tirent une fierté, explique-t-elle. Ils se disent  'c'est un peu grâce à moi, en fait, que ce vaccin va exister'. Même si on n'est qu'une infime part, c'est se dire 'avec les autres on n'est peut-être qu'une petite partie des humains qui y contribuent, mais on en fait partie'. On n'est pas passifs, on est actifs". 

Mathilde Point, responsable du projet, fière d'apporter sa pierre à l'édifice du vaccin

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess