Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : vaccination dans les Ehpad en Normandie à partir du 6 janvier

Alors que la campagne de vaccination contre le Covid-19 a commencé ce week-end en France, elle débutera le 6 janvier en Normandie. À l'hôpital ou en ville, les professionnels sont sur le pont.

Au centre hospitalier Eure-Seine à Évreux, le docteur François Rouger met en place la coordination de la campagne de vaccination contre le Covid-19
Au centre hospitalier Eure-Seine à Évreux, le docteur François Rouger met en place la coordination de la campagne de vaccination contre le Covid-19 © Radio France - Laurent Philippot

La campagne de vaccination contre le coronavirus débutera le 6 janvier en Normandie. 16 EHPAD ont été identifiés par l'agence régionale de santé. Mais avant d'injecter la première dose, les professionnels de santé font passer une consultation pré-vaccinale pour obtenir le consentement du résident ou de la personne de confiance. 

REPORTAGE - Les médecins de ville sont associés à la campagne de vaccination

Plusieurs établissements de santé, un par département, vont être équipés d'un super-congélateur pour stocker les vaccins à moins quatre-vingts degrés. Les doses sont ensuite décongelées en trois heures et peuvent être conservées jusqu'à cinq jours à une température de 2 à 5 degrés.

Expliquer l'intérêt de la vaccination

Selon un sondage BVA, moins d'un Français sur deux (44%) serait prêt à  se faire vacciner. Le docteur Stéphane Pertuet se dit "très très surpris par ce chiffre" mais le président de la Fédération des médecins de France en Normandie pense que "ça évoluera avec le temps". Stéphane Pertuet l'affirme : "Les gens nous posent la question, mais vous, est-ce que vous allez vous faire vacciner ? Je leur dis oui, bien sûr, je me ferai vacciner mais plus tard car moi-même, j'ai été touché par la Covid". Autre ambassadeur de cette campagne de vaccination, François Rouger, médecin du travail au centre hospitalier Eure-Seine, qui "va organiser des séances d'échanges et d'information avec les professionnels pour apporter toutes les réponses aux questions qu'ils pourraient se poser"

Lutter contre la défiance vaccinale, c'est un des objectifs du docteur François Rouger au CH Eure-Seine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess