Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : vaccination élargie à Porticcio et Bastia

-
Par , , France Bleu RCFM

Les centres de Bastia et de Grosseto Prugna ont ouvert l'accès à la vaccination au moins de 55 ans. Cela permet dans un premier temps de ne pas perdre de doses. C'est aussi une façon de limiter la propagation du virus en vaccinant les personnes qui ont le plus de contacts.

Centre de vaccination
Centre de vaccination - .

La vaccination est désormais accessible aux jeunes de 18 ans les plus "fragiles" à partir du samedi 1er mai. C'est le Premier ministre, Jean Castex qui l'a annoncé.

Pourtant, au centre de vaccination de Grosseto Prugna, on n'a pas pas attendu le feu vert du gouvernement pour vacciner les plus jeunes. Ici, comme à Bastia, on ne veut pas  gaspiller les doses. Cette initiative a été prise par les centres, avec l'accord de l'Agence Régionale de la Santé. Mais selon Franck Guglielmetti, médecin vaccinateur au centre de Grosseto Prugna, l'accès à la vaccination relève des contacts quotidiens que peut avoir une personne plutôt que de son âge. "Nous ne sommes plus sur une question de tranche d'âge mais sur une politique un peu plus fine où l'on détermine la nécessité de vacciner par rapport aux habitudes de la personne, à ses fréquentations, à son travail. Un saisonnier qui est au contact tout au long de la journée de monde est plus vaccinable que quelqu'un qui vit par exemple isolé à la montagne. Qu'importe l'âge. il vaut mieux vacciner quelqu'un de jeune et qui peut propager le virus plutôt que quelqu'un d'un peu plus âgé, qui vit reclus et qui n'a de contact avec personne. Pour autant, les personnes de plus de 55 ans restent prioritaires parce qu'elles sont plus vulnérables." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess