Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : campagne de dépistage chez les surveillants de l'unité psychiatrique de la prison de Saran.

Quatre agents du centre pénitentiaire de Saran près d'Orléans, sont positifs au Covid-19, indique l'agence régionale de santé du Centre-Val de Loire. Une campagne de dépistage va être menée ce vendredi dans l'unité psychiatrique rattachée à la prison et située à Daumézon, à Fleury-les-Aubrais.

Le centre pénitentiaire d'Orléans Saran
Le centre pénitentiaire d'Orléans Saran © Radio France - Cyrille Ardaud

Le centre pénitentiaire d'Orléans-Saran (CEPOS), dans le Loiret, n'en a visiblement pas fini avec le Covid-19. Quatre agents de l'établissement, travaillant à l'UHSA, unité hospitalière spécialement aménagée à Daumézon, à Fleury-les-Aubrais qui prend en charge les détenus nécessitant des soins psychiatriques importants, sont positifs au coronavirus, indique l'agence régionale de santé (ARS) du Centre-Val de Loire ce jeudi.

Ces quatre agents sont placés à l'isolement. L'ARS annonce qu'une nouvelle campagne de tests du Covid-19 va être menée ce vendredi dans cette unité du CEPOS, auprès des vingt-cinq agents qui travaillent dans cette unité.

Le centre pénitentiaire de Saran déjà touché par le Covid-19

Un important cluster avait été détecté en avril dernier dans ce même centre pénitentiaire de Saran, avec plusieurs dizaines de cas positifs au Covid-19. En 2020, un surveillant pénitentiaire de cet établissement, atteint par le coronavirus, était mort. Un autre décès d'un agent du CEPOS, âgé de 48 ans, est survenu en avril 2021 (testé positif au Covid-19, il est décédé d'un accident vasculaire cérébral à son domicile après avoir été hospitalisé)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess