Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : vers un nouveau confinement ? Le maire de Nancy favorable à une entrée en vigueur le 28 décembre

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

"Si le gouvernement envisage un nouveau confinement", compte tenu de la situation sanitaire à quelques jours des fêtes, le maire de Nancy Mathieu Klein, demande une décision "le plus rapidement possible".

Mathieu Klein, maire de Nancy et président de la Métropole du Grand Nancy demande au gouvernement " des décisions rapides et difficiles" face à la progression de l'épidémie
Mathieu Klein, maire de Nancy et président de la Métropole du Grand Nancy demande au gouvernement " des décisions rapides et difficiles" face à la progression de l'épidémie © Maxppp - Alexandre Marchi

L'épidémie de coronavirus ne faiblit pas ces derniers jours, et l'arrivée d'une nouvelle mutation du virus inquiète. De nombreuses voix s'élèvent, élus et médecins, pour demander au gouvernement la mise en place rapide d'un nouveau confinement tout de suite après Noël, comme dans le Grand Est le maire de Reims Arnaud Robinet.

Ce mardi 22 décembre, le maire de Nancy et président de la Métropole du Grand Nancy, le socialiste Mathieu Klein, exprime son inquiétude  "depuis une dizaine de jours, la situation sanitaire sur le Grand Est ne cesse de se dégrader au point d’être aujourd’hui au même niveau qu’à la mi-octobre. " 

Nous devons anticiper ce qui s'apparente à une nouvelle vague

"J'en appelle au gouvernement pour qu'il agisse dans les territoires dans lesquels aujourd'hui, la situation est la plus critique. A Nancy, dans le Grand Nancy, dans le Grand Est, la situation est difficile et de plus en plus critique et il faut agir face à une situation qui se tend à l'hôpital. Le CHRU de Nancy doit déprogrammer plus de 50 % de ses interventions, que ce soit en chirurgie ou en médecine. Nous devons anticiper ce qui, à l'évidence, s'apparente à une nouvelle vague de circulation de la COVID-19". 

Mathieu Klein réclame une anticipation.

Le maire socialiste de Nancy poursuit : "À l'échelle territoriale, il me paraît nécessaire que le gouvernement agisse dès après le weekend qui suit Noël pour limiter la circulation de la COVID-19 et éviter un nouveau confinement qui, quel qu'en soit l'aspect sanitaire; économique, social, culturel ou éducatif, sera de toute façon dramatique. Plus on attend, plus les décisions tardent, plus l'impact à la fois sur la santé des habitants et l'impact sur l'hôpital va être fort et déflagrateur."

Un taux d'incidence multiplié par plus de deux depuis début décembre dans la Métropole 

Mathieu Klein relève que "le taux d'incidence dans la Métropole du Grand Nancy a été multiplié par plus de deux, depuis début décembre - passant de 108 cas positifs pour 100 000 habitants le 3 décembre dernier, à 258 hier " lundi 21 décembre.
"140 patients atteints de la Covid-19 sont aujourd'hui hospitalisés au CHRU de Nancy. Ils étaient 111 il y a 10 jours", précise encore l'élu.

"Si le gouvernement envisage un nouveau confinement, il doit entrer en vigueur à compter du 28 décembre " selon Mathieu Klein 

Mathieu Klein précise "si le Gouvernement envisage un nouveau confinement, celui-ci doit être annoncé le plus rapidement possible, pour entrer en vigueur à compter du 28 décembre".  C’est l’une des conditions pour permettre à chacun de s’y préparer au mieux et d’en limiter au maximum les répercussions négatives notamment en matière de déplacements. (...) Pour permettre à notre système de soins de faire face, il ne peut y avoir de statu quo face à la circulation galopante actuelle."
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess