Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid : Caen est la ville où il y a le plus de variants brésiliens et sud-africains en Normandie

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

C'est dans l'agglomération caennaise qu'il y a le plus de variants "exotiques" en Normandie . C'est ce qu'a indiqué, sans pouvoir en expliquer la cause, le préfet du Calvados ce jeudi matin. Philippe Court était l'invité de France Bleu Normandie

Philippe Court, préfet du Calvados ( photo d'archives)
Philippe Court, préfet du Calvados ( photo d'archives) © Radio France - - Francis Gaugain -

La présence du coronavirus s'est accentuée ces derniers temps dans le département du Calvados. Philippe Court, le préfet du Calvados, a indiqué ce jeudi matin sur France Bleu Normandie qu'avec 130 cas pour 100 000 habitants, le taux d'incidence ( bien qu'inférieur au niveau national) a augmenté de 30% au cours des dix derniers jours. 

"Mais le phénomène que l'on vit  ici  c'est la hausse des variants sud-africains et brésiliens , tout particulièrement dans l'agglomération caennaise". 

C'est  le secteur géographique où ces variants sont les plus présents en Normandie a précisé Philippe Court. Des variants "que l'on connait moins bien et qui sont assez caractéristiques de ce qui se passe dans le Calvados" a ajouté le préfet sans donner plus d'explications sur  les causes de ce phénomène.

Des opérations de dépistage

Une partie importante va se jouer au cours des trois prochaines semaines a averti le préfet du Calvados qui invite les habitants à se faire dépister pour freiner la propagation virale de ces souches de variants. Des opérations de dépistage sont en cours à Caen, Ouistreham ou encore Cabourg. Elles vont se multiplier dans les jours qui viennent. 

"Faites vous dépister pour qu'on puisse identifier et tracer le virus ! C'est l'appel qu'a lancé Philippe Court sur France Bleu .

Un taux d'incidence très élevé à Vire

Interrogé sur le taux d'incidence  élevé constaté à Vire ces derniers jours (300 cas pour 100 000 habitants) le préfet du Calvados a tenu à relativiser cette situation qui, selon lui, n'a pas forcément une valeur statistique lorsqu'elle concerne un faible nombre d'habitants. Le taux d'incidence peut être lié à un ou plusieurs cas groupés. Ce qui semble être le cas de Vire.

En conclusion, Philippe Court a invité la population de son département à ne pas se relâcher au niveau des gestes barrières. Sinon dit-il : 

"La sanction sera assez rapide. Ce sera une forte hausse  du nombre de cas de coronavirus et une limitation de la vie sociale"... 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess