Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Covid en Dordogne - Ginette, première résidente d'Ehpad vaccinée à Périgueux : "Je n'ai rien senti"

-
Par , France Bleu Périgord

Les premières vaccinations ont lieu ce jeudi en Dordogne, à Bergerac et Périgueux. A Périgueux, c'est une infirmière à la retraite de 85 ans qui a été la première à se faire vacciner à l'Ehpad de l'hôpital.

 Ginette 85 ans première résidente vaccinée à Périgueux
Ginette 85 ans première résidente vaccinée à Périgueux © Radio France - France Bleu Périgord

Ça y est la campagne de vaccinations a officiellement démarré ce jeudi 7 janvier en Dordogne. Ce jeudi matin, les premières injections ont eu lieu à Bergerac. Une centaine de résidents devraient recevoir la première dose de vaccin d'ici vendredi. Ce jeudi après-midi, c'est à l'Ehpad Parrot, l'Ehpad de l'hôpital de Périgueux qu'une quinzaine de résidents se sont fait vacciner. 

Une infirmière à la retraite de 85 ans

Et c'est une ancienne infirmière de l'hôpital, Ginette, 85 ans, qui a été la première à recevoir l'injection sous le feu des caméras et des appareils photos : "Je n'ai rien senti" a-t-elle dit. Et elle s'y connaît puisque Ginette est diplômée de l'école d'infirmière. Elle vit depuis quelques temps au pavillon Les Félibres à l'Ehpad Beaufort-Magne de Périgueux.

"Moi je suis pour le vaccin dans tous les cas. Il ne faut pas paniquer de toute façon. Je ne suis pas kamikaze, je fais comme tout le monde, j'essaye de ne pas chiper tout ce qui passe" a-t-elle ajouté précisant que son fils de 36 ans avait eu lui aussi le virus, et qu'elle l'avait vu "diminué".  

"Je me sentais un peu responsable parce qu'au départ, quand on a parlé de cette maladie, on a dit « tu parles ce n'est qu'une grippette, c'est rien, c'est pour faire parler les gens ». Mais on s'est rendu compte quand même que c'était grave et risqué" a-t-elle plaidé pour justifier sa vaccination.

Ginette s'apprête à se faire vacciner
Ginette s'apprête à se faire vacciner © Radio France - France Bleu Périgord

D'autres vaccinations, après Ginette, ont eu lieu dans la journée.

Reportage avec Ginette qui se fait vacciner

Ce vendredi, la campagne va se poursuivre dans d'autres Ehpad et maisons de retraite  avant ce week-end à Vergt, Agonac et Annesse-et-Beaulieu. D'ici dimanche, plus de 800 personnes devraient avoir été vaccinées en Dordogne.

La salle de vaccination Covid-19 à l'EHPAD de l'hôpital de Périgueux
La salle de vaccination Covid-19 à l'EHPAD de l'hôpital de Périgueux © Radio France - France Bleu Périgord

Les Ehpad Parrot et Beaufort-Magne de l'hôpital de Périgueux eux accueillent environ 547 résidents. Et le taux d'acceptation du vaccin devrait y être particulièrement élevé, autour de 80% des résidents, espère Frédéric Woné, gériatre, et responsable des Ehpad de l'hôpital de Périgueux. "Globalement les résidents acceptent bien la vaccination, ils suivent tous depuis plusieurs mois les problèmes liés à la maladie, ils comprennent son importance ils se vaccinent tous les ans contre la grippe, ils ont connu pour certains les difficiles vaccinations de la variole, donc quand on discute de tout cela, ils disent oui oui il faut se vacciner. Parce que vraiment que l'on s'en sorte de ce coronavirus, donc c'est important de vacciner en Ehpad" dit-il. Pour le médecin, atteindre 80% des résidents vaccinés contre le Covid-19 est possible dans les Ehpad du CH Périgueux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess