Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid, grippe, rhume : un médecin mayennais appelle à ne pas trop encombrer les cabinets médicaux

-
Par , , France Bleu Mayenne

La grippe va bientôt arriver. Les petits rhumes sont déjà là. Tout cela s'ajoute à l'épidémie de la Covid-19. Les médecins ne vont-ils pas en pâtir ? Josselin Delahaye, président du syndicat MG France en Mayenne, était l'invité du 6-9 de France Bleu ce mercredi 30 septembre.

médecin (illustration)
médecin (illustration) © Maxppp - Laurent Martinat - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Le département de la Mayenne toujours en vigilance avec l'épidémie de coronavirus. L'un des indicateurs qui peut nous faire basculer en zone d'alerte a cela dit été franchi, selon les derniers chiffres de l'Agence Régionale de Santé.  Il s'agit du taux d'incidence qui est désormais au-dessus de la barre des 50 cas positifs pour 100.000 habitants. 

La Préfecture attend des directives des autorités sanitaires pour éventuellement prendre de nouvelles mesures de prévention afin d'enrayer la propagation du virus.

Le moindre rhume ne doit pas nécessiter une consultation"

Un virus de la Covid-19 qui, avec l'automne, les premiers froids qui arrivent, n'est plus le seul à vouloir s'attaquer à nos organismes. Certains d'entre nous avons le nez qui coule, une petite toux, la gorge qui fait mal. De petits rhumes bien embêtants, agaçants et bientôt la traditionnelle épidémie de grippe. 

Josselin Delahaye, président du syndicat MG France en Mayenne, est généraliste à la maison de santé du Pays de Meslay-Grez. Il appelle à ne pas encombrer les cabinets médicaux : "on risque d'avoir une afflux de patients. C'est sans doute gérable dans nos cabinets mais les hôpitaux risquent d'être débordé. Le moindre rhume ne doit probablement pas nécessiter une consultation. On doit surveiller rhume, toux, fièvre, ça c'est très important, et les fameux symptômes perte de goût et odorat qui sont des signes d'alerte. Pour ces signes-là, ça mérite un avis médical, par téléphone. Mais pour le moindre rhume, on peut attendre 2 ou 3 jours à condition qu'il n'y ait pas de fièvre et puis ensuite aller consulter si les symptômes persistent ou s'il y a un doute ou une fragilité". 

Par ailleurs, ce médecin appelle la population mayennaise à se faire vacciner contre la grippe le plus rapidement possible. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess