Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid : l'incidence recule en Normandie mais la pression hospitalière reste très forte

Les mesures de confinement commencent à se faire sentir en Normandie. Le taux d'incidence recule doucement à l'échelle de la région mais il faudra encore attendre plusieurs semaines avant de voir la pression du Covid retomber sur les hôpitaux normands.

Les services de réanimation normands sont toujours particulièrement sous tension.
Les services de réanimation normands sont toujours particulièrement sous tension. © Maxppp - Franck Castel

En une semaine, le taux d'incidence a reculé de 5,6% en Normandie selon le dernier bilan de l'ARS pour atteindre 295 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Une baisse qui cache d'importantes disparités entre les départements. Le taux d'incidence stagne dans le Calvados, augmente même de 2,2% dans la Manche mais baisse dans l'Eure (-5,7%), la Seine-Maritime (-6,4%) et surtout l'Orne (-20,5%). 

Le département de la Seine-Maritime reste le plus touché avec un taux d'incidence le plus élevé à 340 mais les écarts se réduisent entre les départements. C'est dans le Calvados que le virus circule le moins activement en Normandie avec un taux d'incidence de 247. 

Le taux de reproduction du virus repasse en dessous de 1

Autre nouvelle encourageante, pour la première fois depuis de nombreuses semaines, le taux de reproduction effectif du virus (le R0) est repassé en dessous de 1 (0,97). Cela veut dire qu'une personne positive contamine en moyenne moins d'une autre personne, et que la progression du virus va ralentir. 

Les hôpitaux toujours sous pression 

Ces chiffres en baisse ne se traduisent pas encore dans les hôpitaux, qui continuent à être fortement sous pression. Le nombre de patients hospitalisés continue d'augmenter, avec 1527 hospitalisations dans la région (+9 en une semaine), dont 233 en réanimation (+7 en une semaine). C'est plus que lors du pic d'avril 2020. 

Le taux d'occupation des lits de réanimation par des patients atteints du Covid-19 est désormais de 97%, contre 94% il y a une semaine. Rien que dans le Calvados, dix nouveaux patients ont été admis en réanimation en une semaine. 

Près de 10% des Normands vaccinés

La campagne de vaccination se poursuit. Plus d'1,1 million d'injections ont été réalisés en Normandie au 26 avril, dont 317 000 secondes injections. Cela représente presque 10% de la population qui a reçu deux doses. 77% des Normands âgés de plus de 75 ans ont reçu au moins une dose. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess