Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : la demande d'un député de l'lndre entendue, la vente d'autotests en grande surface autorisée

- Mis à jour le
Par

François Jolivet, député La République en marche dans l'Indre, a demandé ce lundi que les autotests ne soient pas uniquement vendus dans les pharmacies. Les officines sont débordées face à la demande et beaucoup sont en rupture de stock. Demande entendue par le gouvernement.

Autotest covid Autotest covid
Autotest covid © Radio France - Aurélie Lagain

Trouver un autotest relève de l'exploit en ce moment. En pleine période de fêtes, de nombreux Berrichons se testent eux-mêmes avant de rendre visite à leurs proches. Certaines pharmacies sont en rupture de stock. Une situation qui fait réagir le député LREM de l'Indre. Dans un courrier adressé au ministre de la Santé, François Jolivet avait demandé l'autorisation de la vente des autotests dans les grandes surfaces et dans les commerces de proximité. "En plus de décharger les pharmacies, l’ouverture de la vente à d’autres acteurs permettrait de faire baisser les prix et donc de permettre aux publics précaires de pouvoir se procurer des autotests plus facilement", écrit le député dans son courrier.

Publicité
Logo France Bleu

"Force est de constater que les Français se sont appropriés cet outil mais que la puissance publique n’a pas su anticiper la forte demande", ajoute François Jolivet, faisait référence aux "files d’attente qui s'allongent devant les pharmacies". Cette demande a finalement entendu par le gouvernement. Les grandes surfaces pourront vendre des autotests jusqu'au 31 janvier. La grande distribution réclamait depuis plus d'un an une telle mesure, en vigueur chez plusieurs de nos voisins comme l'Allemagne, la Belgique ou la Suisse. "C'est une décision juste et utile pour les Français", salue ce mardi matin Michel-Édouard Leclerc sur Facebook.

Publicité
Logo France Bleu