Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : le variant anglais progresse dans la Drôme

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La proportion du variant anglais du covid au sein des tests positifs est passé de 13% en semaine 4 à 22% en semaine 6 dans le département de la Drôme. Des chiffres issus des laboratoires d'analyses médicales Unibio.

C'est sur cette machine qu'on extrait les acides nucléiques du virus Covid-19
C'est sur cette machine qu'on extrait les acides nucléiques du virus Covid-19 © Radio France - Isabelle Rivière

Les laboratoires Unibio ont effectué 17 600 tests en Drôme et en Ardèche entre le 25 janvier et le 13 février. 1789 se sont révélés positifs au covid-19. Tous les échantillons positifs ont été passés au criblage. Une méthode différente du séquençage mais tout aussi fiable pour détecter les variants. Le criblage permet de mettre en évidence le variant anglais, mais il ne permet pas de faire la différence entre le variant sud-africain et le variant brésilien. 

Le variant anglais atteint 22% dans la Drôme

Les résultats montrent que le variant anglais atteint 22% des cas positifs dans la Drôme pour la semaine 6 du 8 au 13 février. Or le pourcentage n'était que de 13 pour la semaine 4 du 25 au 31 janvier.  

Le variant anglais progresse donc dans le département de la Drôme alors qu'il stagne en Ardèche (10% en semaine 4 et 9% en semaine 6). Les autres variants sud-africains et brésiliens non différenciés par cette méthode atteignent à peine  2% dans nos deux départements. Si l'on compare aux métropoles qui nous entourent, ce taux reste relativement faible. Pour exemple, la proportion de variant anglais dans les tests positifs au covid est de 46 % en région lyonnaise, toujours selon les résultats des laboratoires Unibio. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess