Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Creuse : les premières livraisons d'autotests sont attendues en fin de semaine

-
Par , France Bleu Creuse

Certaines officines creusoises pourraient être approvisionnées en autotests à partir du jeudi 15 avril. Ce nouveau dispositif de dépistage du covid permet aux personnes asymptomatiques d’effectuer un prélèvement à domicile.

Enseigne de pharmacie (illustration)
Enseigne de pharmacie (illustration) © Radio France - Nolwenn Quioc

D'ici la fin de semaine, on devrait pouvoir acheter des autotests dans certaines pharmacies creusoises. Les officines qui ont anticipé en passant commande il y a plusieurs jours pourraient être livrées à partir du mercredi 14 avril ou du jeudi 15 avril. Ce nouveau dispositif de dépistage du covid s'adresse aux personnes de plus de 15 ans, qui ne présentent pas de symptôme de la maladie.

Comment ça marche?

Pour la première fois, le patient n'a pas besoin de prendre rendez-vous dans un laboratoire ou une pharmacie pour réaliser ce test. Il peut l'effectuer lui-même, à domicile. 

Il s'agit d'un prélèvement nasal avec un écouvillon à enfoncer de plusieurs centimètres dans la narine. Contrairement aux tests naso-pharyngés effectués par les professionnels, l'écouvillon n'a pas besoin de remonter aussi profondément. Ces autotests devraient donc être moins invasifs et moins désagréables. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le prélèvement sera ensuite ajouté à un tube avec un réactif. "Après une petite minute d'imprégnation, on disposera quelques gouttes sur une plaquette qui révélera, à la manière d'un test de grossesse, un résultat positif ou négatif" , explique Pascal Lebreton, le pharmacien titulaire de la pharmacie du centre commercial à Guéret.  Le résultat est délivré en quinze à vingt minutes. Tout autotest positif devra ensuite faire l’objet d’une confirmation par test PCR

Quelle fiabilité? 

A peine mis sur le marché, certains professionnels s'inquiètent de la fiabilité du produit. "C'est un test antigénique. Donc il a déjà une moins bonne sensibilité que les tests réalisés en labo", indique Nicolas Verguet, le président du syndicat des pharmaciens de la Creuse. Selon les premières analyses de la Haute Autorité de Santé, ces tests auraient des sensibilités cliniques de l’ordre de de 50 à 60 % chez les personnes asymptomatiques.

A cela s'ajoute des doutes sur la capacité des patients à réaliser eux-mêmes un prélèvement de qualité. "le problème de l'autotest, c'est qu'on va associer un prélèvement de moyenne qualité avec un test qui a une sensibilité faible.

On va avoir énormément de faux négatifs

J'ai peur que ce soit une fausse sécurité", tranche Nicolas Verguet. Les autorités sanitaires conseillent d'ailleurs de faire des autotests une à deux fois par semaine, pour un résultat plus fiable. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Axel Méglinky, pharmacien à Chambon sur Voueize et membre de l'ordre des pharmaciens est aussi sceptique sur l'utilité de ce produit : " Aujourd'hui à Chambon, on fait des tests antigéniques avec des résultats en 15 minutes, sans rendez-vous, 43h par semaine. Je ne crois pas qu'il y avait vraiment une difficulté d'accès aux tests." Il a néanmoins commandé près de 200 autotests. 

Surtout maintenir les gestes barrières 

Pour Pascal Lebreton, la mission des pharmaciens sera d'accompagner les personnes qui vont acheter ces autotests : " Ils seront délivrés avec des conseils, une méthodologie et des recommandations". Tous les pharmaciens insistent notamment sur la nécessité "fondamentale" de conserver les gestes barrières, même après un test négatif : le port du masque, le lavage des mains et la distance sociale. 

Le pharmacien de Guéret semble plus optimiste que ses collègues : " Je vois ces tests d'un bon oeil à condition qu'ils soient utilisés intelligemment. C'est un outil de plus qui, dans les semaines ou les mois à venir, nous permettra certainement de triompher du virus". 

Quel prix pour acheter un autotest? 

Les particuliers pourront se procurer un autotest pour un prix avoisinant les 6 euros. Ce prix pourrait légèrement baisser à partir du 15 mai pour s'établir à 5,20 euros. 

Les autotests pourront être délivrés gratuitement, aux salariés des SSIAD (qui assurent les soins infirmiers), salariés de service pour personnes handicapées, comme les SSAD (services de soins et d'aides à domicile) etc. Il faudra alors présenter un justificatif dans la limite de 10 autotests par mois, indique le ministère de la Santé sur son site. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess