Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Crise à l’hôpital d’Ajaccio : une solution en passe d’être trouvée avec les médecins démissionnaires

lundi 7 janvier 2019 à 20:22 Par Hélène Battini et Marion Galland, France Bleu RCFM

Une réunion a eu lieu ce lundi après-midi à Ajaccio entre la direction de l'hôpital et les sept médecins urgentistes qui ont déposé le 22 novembre dernier une lettre de démission. Des points d’accord ont été trouvés.

Une réunion a eu lieu ce lundi à Ajaccio entre la direction de l'hôpital et les sept médecins urgentistes démissionnaires.
Une réunion a eu lieu ce lundi à Ajaccio entre la direction de l'hôpital et les sept médecins urgentistes démissionnaires. © Radio France - francebleu.fr

Corse, France

La démission des sept praticiens hospitaliers déposée en novembre dernier ne serait effective qu'à compter du 22 janvier. Les médecins qui souhaitaient par ce courrier provoquer un "électrochoc" sur leurs conditions de travail et le manque d'effectifs, se sont dits plutôt satisfaits à l'issue de la rencontre ce lundi. 

Et si leur démission est toujours en balance, c’est parce qu'ils n'ont pas eu toutes les réponses à leurs revendications, comme l'explique Bianca Fazi, médecin démissionnaire : « Nous avions acté plusieurs propositions qui ont reçu un accueil favorable de la part de la direction et du chef de pôle du Samu, notamment en ce qui concerne le recrutement de praticiens hospitaliers et de jeunes urgentistes qui sortent de fac… Nous avons demandé une _restructuration complète des urgences_, cela impliquera une restructuration aussi des services hospitaliers de médecine, de chirurgie ou de cardiologie. Nous sommes toujours en discussion mais satisfaits. »

Incitation financière 

Des points d'accord ont donc été trouvés, notamment sur le fait de faciliter la venue de jeunes médecins, en rendant les postes non pourvus plus attractifs financièrement parlant. Bianca Fazi, médecin démissionnaire : « Nous attendons une réponse écrite de la direction, une discussion également avec les différents chefs de pôles (médecine, chirurgie, cardiologie, gériatrie) de manière à mieux organiser nos filières d’aval. En Corse la population vieillit, on a de plus en plus de personnes âgées qui arrivent à l’hôpital et qu’il faut hospitaliser et il y a un manque de lits évident depuis quelques années. Nous aimons notre métier et aimerions rester à l’hôpital mais on veut une offre de soin plus attractive et étayée pour nos patients. »

Avant de retirer leurs lettres de démission, d'autres points doivent être abordés et des réponses données par écrit par la direction. Un autre rendez-vous a été fixé au 15 janvier avec la direction et l'ensemble des chefs de pôles de l'hôpital.