Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cueillette aux champignons : les règles d'or à suivre pour ne pas s'intoxiquer

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Ce week-end avait lieu le salon du champignon de Saint-Jean-le-Blanc, l'occasion pour les amateurs d'apprendre les bonnes et mauvaises pratiques de la cueillette aux champignons.

Des dizaines d'espèces étaient exposées ce week-end au salon du Champignon de Saint-Jean-le-Blanc.
Des dizaines d'espèces étaient exposées ce week-end au salon du Champignon de Saint-Jean-le-Blanc. © Radio France - Théophile Vareille

Saint-Jean-le-Blanc, France

Le salon du champignon de Saint-Jean-le-Blanc s'est tenu ce week-end, avec comme but d'informer le public sur les espèces de champignons comestibles et toxiques. "Il est important de savoir les distinguer, affirme Dominique Seguin, membre de la société mycologique du Gâtinais et co-organisateur du salon, car on compte beaucoup d'intoxications au champignons."

493 cas d'intoxication en deux semaines

L'agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSES) décompte en effet 493 cas d'intoxication en France sur ces deux dernières semaines et tire le signal d'alarme. Alors quelles sont les règles à suivre pour ne pas s'intoxiquer ?

Champignon toxique, l'amanite panthère peut notamment provoquer de fortes diarrhées ou des hallucinations. - Radio France
Champignon toxique, l'amanite panthère peut notamment provoquer de fortes diarrhées ou des hallucinations. © Radio France - Théophile Vareille

Premièrement il faut, lorsqu'on est en forêt, bien faire attention à déterrer l'entièreté du champignon, dès la base du pied. "Cela facilite l'identification," explique Dominique Seguin. Une fois les champignons récoltés, il ne faut pas les mélanger, surtout si l'on n'est pas certain de savoir quelle espèce on a cueillie.

Pour les stocker pendant la récolte, préférer aussi un panier aéré à un sac en plastique. "Dans un sac en plastique, les champignons risquent de s'écraser et de fermenter", avertit Dominique Seguin.

Se renseigner auprès d'un mycologue ou en pharmacie

Une fois rentré chez soi il faut avant toute chose se laver les mains et puis ensuite s'atteler le plus vite possible à la préparation des champignons. Pour les conserver, il est nécessaire de placer les champignons au réfrigérateur. Il aussi fortement conseillé de ne pas les consommer plus de deux jours après la récolte.

Pour s'assurer qu'un champignon est bien comestible Dominique Seguin conseille de se renseigner auprès d'un mycologue ou de son pharmacien : "Il ne faut avoir aucun doute avant de manger un champignon, surtout que certaines espèces toxiques ressemblent de très près à d'autres espèces comestibles."

En cas d'intoxication, appeler le SAMU au 15 ou le centre anti-poison le plus proche. Il est aussi recommandé de prendre en photo ses champignons avant la cuisson, pour permettre une identification plus rapide en cas d'intoxication.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu