Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cueillette des champignons : attention aux intoxications

samedi 30 septembre 2017 à 14:06 Par Eric Turpin, France Bleu

Les autorités de santé lancent un appel à la vigilance alors que le nombre d'intoxications liées aux champignons ont augmenté ces dernières semaines en France.

181 cas d'intoxication liés aux champignons ont été enregistrés ces deux dernières semaines en France
181 cas d'intoxication liés aux champignons ont été enregistrés ces deux dernières semaines en France © Maxppp - Aurelien Morissard

C'est la période de la cueillette des champignons avec l'arrivée de l'automne. Une période qui se traduit par une augmentation du nombre d'intoxication. Les autorités de santé mettent en garde les amateurs de champignons alors que 181 cas d'intoxications ont été enregistrés ces deux dernières semaines contre 50 à 100 par semaine cet été.

"Ces intoxications résultent, dans la majorité des cas, d'une confusion avec des champignons comestibles, d'où l'importance de rester vigilant, que l'on soit connaisseur ou que l'on pratique la cueillette ponctuellement", écrivent l'Agence nationale de sécurité sanitaire et la Direction générale de la santé dans un communiqué commun.

Une intoxication aux champignons peut être grave. Elle peut entraîner des troubles digestifs sévères, des atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe. L'intoxication peut être mortelle.

Les précautions à prendre

Les autorités de santé recommandent de ne ramasser que les champions que l'on connaît parfaitement, de faire contrôler sa récolte par un spécialiste, un pharmacien ou une association de mycologie, avant toute consommation en cas de doute. Autre conseil : éviter de cueillir des champignons près de sites pollués, au bords de routes, de zones industrielles ou de décharges.

En cas d'apparition de symptômes comme des vomissements, des diarrhées, des tremblements, des vertiges ou des troubles de la vue, il faut appeler immédiatement le 15 ou le centre antipoison de sa région.