Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cyanobactéries dans les Deux-Sèvres : baignade interdite au plan d'eau de Parthenay

lundi 4 septembre 2017 à 19:27 Par Noémie Guillotin et Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Après la Loire et une partie de la Vienne à Chinon, en août, les autorités sanitaires ont réalisé des prélèvements d'eau dans plusieurs cours d'eau des Deux-Sèvres. Résultat : trop de cyanobactéries dans le plan d'eau de la base de loisirs de Parthenay. Il faut éviter tout contact avec l'eau.

Les cyanobactéries prolifèrent dans des eaux stagnantes et chaudes
Les cyanobactéries prolifèrent dans des eaux stagnantes et chaudes © Maxppp - maxppp

Parthenay, France

C'est la mort de plusieurs chiens le mois dernier après des baignades dans la Loire ou dans la Vienne, (aux abords de Chinon) qui ont conduit les autorités sanitaires à accentuer leur vigilance vis à vis de la présence des cyanobactéries dans les cours d'eau du Poitou.

Le seuil d'alerte dépassé à Parthenay

Dans les Deux-Sèvres, des prélèvements ont été réalisés en plusieurs points sur différentes rivières du département, dont quatre rien que sur le Thouet. Et c'est dans le plan d'eau de la base de loisirs de Parthenay, que le résultat des analyses se montre le plus préoccupant. Avec plus de 77 000 cellules de cyanobactéries par millilitre d'eau, le seuil d'alerte, fixé normalement à 20 000, est largement dépassé.

Précautions aussi au Tallud

Pas d'arrêté préfectoral global pour interdire la baignade. Mais de son côté, l'Agence régionale de santé confirme l'alerte sanitaire sur ce plan d'eau. Il faut donc éviter tout contact avec l'eau pour les humains et pour les animaux. Par extension, la commune du Tallud fait les mêmes recommandations de son côté. L'ARS a d'ailleurs demandé aux municipalités d'alerter la population.

Les cyanobactéries en grand nombre peuvent provoquer des problèmes digestifs et neurologiques si on les ingère. Ces micro-algues se concentrent généralement dans des plans d'eau fermés ou des rivières à faible débit. Elle se développent plus particulièrement quand il fait chaud.

"Il n'est pas improbable qu'on en retrouve ailleurs sur les 130 kilomètres du Thouet. Le niveau des cours d'eau est bas et il a fait très chaud en août", précise Olivier Cubaud, le président du syndicat mixte de la Vallée du Thouet.

Eviter de faire boire son bétail dans le Thouet

Au delà de l'interdiction à Parthenay et au Tallud, Olivier Cubeau prône la prudence et le bon sens :

"Peut-être rappeler aux agriculteurs d'éviter de faire boire le bétail dans des eaux stagnantes où l'on aperçoit des algues en surface", conseille-t-il.