Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Dangerosité, protection, contagion : tout savoir sur l'épidémie de coronavirus

-
Par , France Bleu

Plus l'épidémie de coronavirus se propage dans le monde, plus l'inquiétude grandit. Pareil en France où le virus est désormais à nos portes, en Italie. Un peu plus de deux mois après son apparition en Chine, que sait-on du virus ? Quels risques ? Quelle protection ? Comment la France fait face ?

D'après le ministre de la Santé, Olivier Véran "l'épidémie est à nos portes", mais "aujourd'hui il n'y a plus de malade en circulation en France».
D'après le ministre de la Santé, Olivier Véran "l'épidémie est à nos portes", mais "aujourd'hui il n'y a plus de malade en circulation en France». © AFP - GARO / Phanie

L'épidémie partie de Chine il y a un peu plus de deux mois s'est désormais répandue dans le monde entier. Et plus la maladie progresse, plus l'inquiétude augmente aussi. C'est aussi le cas en France où le virus est maintenant tout près de chez nous, en Italie où il a déjà fait des victimes. Aujourd'hui que connait-on de ce virus ? Quelle est sa dangerosité ? Comment s'en protéger ? Quelles mesures prend la France pour se préparer à une probable arrivée du coronavirus ? France Bleu fait le point.

Faut-il s'inquiéter ?

Il ne faut pas s'inquiéter exagérément d'abord parce que la France est très préparée à l'arrivée plus que vraisemblable du coronavirus. 108 établissements de santé sont d'ores et déjà sur le pied de guerre. Le nombre de tests va aussi beaucoup augmenter pour atteindre plusieurs milliers par jour contre 400 aujourd'hui. En plus, le gouvernement va acheter quantité de masques supplémentaires pour les professionnels de santé. 

Autre raison de garder son sang froid : le virus lui-même, le fameux Covid 19, n'a pas bougé. Il n'a pas muté. Il n'est pas devenu plus dangereux.  

Le coronavirus a déjà fait des milliers de morts, est-il très dangereux ? 

Le coronavirus est une maladie sérieuse car dans sa forme la plus grave, il peut dégénérer en pneumonie. Heureusement, dans la majorité des cas, c'est bien plus bénin. Cela ressemble à une grippe avec fièvre, toux et courbatures. Les plus touchés sont les adultes, les 30/60 ans. Mais c'est chez les plus de 80 ans et les personnes déjà malades qu'il y a le plus de morts. En revanche, les enfants sont quasiment épargnés. 

Quelles différences entre la grippe et le coronavirus ?

Les symptômes sont globalement les mêmes : la température corporelle du malade augmente, il a des courbatures, il tousse et il est très fatigué. 

Première différence, la grippe ne touche pas les mêmes populations que le coronavirus. La grippe saisonnière frappe surtout les personnes âgées et les enfants. 

Deuxième différence : la période d'incubation. Cette période est plus longue pour le coronavirus : elle peut aller jusqu'à 12 ou même 14 jours, contre en moyenne 48h pour la grippe. Il faut savoir que même en l'absence de symptômes, les personnes qui sont atteintes du coronavirus peuvent en contaminer d'autres.  

Troisième différence : contre la grippe, il existe un vaccin. Ce qui n'est pas le cas pour le coronavirus. Donc on ne peut soigner que les symptômes, et pas anticiper la maladie.

Comment peut-on se protéger du coronavirus ?  

En respectant les règles d'hygiène de base : se laver les mains régulièrement, éternuer dans son coude et ne pas rester trop près des enrhumés et des grippés de son entourage. 

On peut aussi s'acheter un masque mais ça n'est vraiment utile que si on est soi-même malade. En plus, les masques simples, en papier, ne bloquent pas grand chose. Les gouttelettes de respiration par lesquelles se propagent le virus se faufilent facilement et peuvent survivre plusieurs heures dans l'air. D'ailleurs les autorités de santé ne recommandent pas aux Français de s'en munir.  

Les masques les plus efficaces sont les modèles FFP2 car ils sont équipés d'un dispositif de filtration des poussières et des agents pathogènes. Mais ils ne sont vraiment indiqués que pour le personnel médical en contact avec des malades du coronavirus.  

Suis-je malade ou pas : que faire en cas de doute ?    

Si vous toussez et que vous avez a de la fièvre, il ne faut surtout pas se ruer pas chez son médecin ou aux urgences. Vous restez chez vous et vous appellez le 15. Et si les spécialistes ont un doute sérieux, ils font passer un test. Cela ne fait pas mal. C'est un prélèvement qui se fait dans la gorge, dans le nez ou directement dans les glaires expulsées par le malade. Comme ces analyses sont faites par des laboratoires sécurisés, le résultats sont donnés trois à cinq heures après que le test soit fait.

Si vous avez des questions sur le coronavirus, vous pouvez appeler le 0.800.130.000 tous les jours de 9h à 19h. Et si vous craignez d'être malade, c'est le 15 qu'il faut joindre.

Consultez le site du ministère de la Santé

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu