Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Dans l'ouest de l'Occitanie, les chiffres baissent, mais le Covid est toujours là

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que le déconfinement franchit une étape majeure, ce mercredi 19 mai, les chiffres de l'épidémie restent importants dans la région, même s'ils s'améliorent. Les autorités appellent à la vigilance, pour ne pas voir de remontée soudaine.

Le taux d'incidence reste élevé, dans certains départements.
Le taux d'incidence reste élevé, dans certains départements. © Radio France - Aurélie Lagain

Derrière l'euphorie de la réouverture des terrasses, ce mercredi 19 mai, les chiffres de l'épidémie de coronavirus restent élevés, même s'ils dégonflent depuis quelques jours. Dans certains départements, le virus du Covid-19 continue de circuler, si l'on en juge par le taux d'incidence, à savoir le nombre de nouveaux malades pour 100.000 habitants.

Ce chiffre est en baisse partout, mais dans l'ouest de l'Occitanie, il reste quand même au dessus de 100 dans trois départements : 118 pour l'Ariège, 108 pour la Haute-Garonne (où 223 personnes sont toujours hospitalisées), et 104 pour l'Aveyron. Mais si l'on regarde sur la seule agglomération toulousaine, le taux d'incidence explose : il monte à 166, selon la préfecture de Haute-Garonne. L'Agence régionale de santé (ARS) avait d'ailleurs appelé les Occitans à la vigilance la semaine dernière, en insistant sur l'importance des gestes barrières, à conserver, pour ne pas voir les chiffres remonter.

Le "miracle gersois"

Et puis de l'autre côté de la balance, il y a le Gers. On pourrait même parler de "miracle gersois", avec le taux d'incidence le plus bas de toute la région Occitanie : 44,2 pour 100.000 habitants. C'est-à-dire deux fois moins que le taux moyen de toute la région. 

Jean-Michel Blay, le délégué départemental dans le Gers de l'ARS avance quelques hypothèses. Il y a d'abord eu une politique de vaccination très dynamique, dès le départ de la campagne début 2021. Mais pas seulement : "on est d'abord un département rural, sans très grandes villes. Donc quelque part, la distanciation, elle existe de fait". Il y aussi probablement un certain civisme, avec une population plus âgée, "plus sensible aux messages de prévention". C'est aussi peut-être pour ça que le Lot ne s'en sort pas trop mal, avec seulement 10 personnes à l'hôpital dans le département. C'est d'ailleurs l'endroit où il y en a le moins, dans toute l'Occitanie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess