Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dans l’Yonne aussi, on ne rigole pas avec les contrôles antidopage

mercredi 7 mars 2018 à 18:57 Par Isabelle Rose et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

Comme de nombreux sportifs de haut niveau, les icaunais doivent renseigner presque au quotidien le logiciel ADAMS, pour Système d’Administration et de Gestion Antidopage. Un instrument de gestion en ligne, basé sur la géolocalisation qui simplifie les opérations antidopage.

© Maxppp -

Yonne, France

Tony Yoka, la star de la boxe en France, est suspendu un an avec sursis par la Fédération Française de Boxe. Le champion olympique est pénalisé pour avoir manqué trois contrôles antidopage consécutifs ces derniers mois. Les contrôleurs l'attendaient mais il n'est jamais venu.

Pourtant, comme de nombreux sportifs, Tony Yoka doit renseigner presque au quotidien le logiciel ADAMS, pour Système d’Administration et de Gestion Antidopage. Un instrument de gestion en ligne, basé sur la géolocalisation qui simplifie les opérations antidopage.

"Ce logiciel rentre vraiment dans notre vie privée" - Kamel Mohamedi, judoka auxerrois

La plupart des athlètes de haut niveau doivent s'y soumettre, malgré de nombreuses contraintes. Comme dire quasiment en temps réel où ils se trouvent. « Tous les trois mois je dois dire pour le trimestre entier où je me déplace » explique Jérémy Maison. Le cycliste professionnel originaire de Toucy entre donc régulièrement dans le logiciel Adams toutes les adresses où il se rend. Même chose pour le judoka auxerrois Kamel Mohamédi : On ne doit jamais oublier de marquer notre position. Si on va chez nos parents nous devons l’indiquer, je dois indiquer l’adresse des amis chez lesquels je suis invité. Tout le monde doit savoir ce qu’on fait, ce logiciel rentre vraiment dans notre vie privée et notre jardin secret est très limité" confie l’athlète. 

"Le contrôleur peut passer à toute heure, et tous les jours de l'année" - Jérémy Maison, cycliste icaunais

Jérémy Maison doit aussi donner un créneau, chaque jour, lors duquel il est susceptible de subir l'un de ses deux contrôles antidopage annuels à domicile. « Le contrôleur peut passer chez moi à toute heure et tous les jours de l’année même quand je suis en vacances comme dernièrement, lors d'une soirée entre amis. A 20h30, un charmant monsieur allemand est venu nous rendre visite explique avec le sourire le cycliste icaunais. Nous étions en train de manger tranquillement et j’ai dû m’éclipser une petite heure pour faire mon contrôle". Les sportifs sont vigilants. Au troisième contrôle manqué, c'est la commission de discipline et une probable suspension même s'ils n'ont jamais été contrôlé positif.