Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : plus la Loire, plusieurs maires décident de prolonger l'opération de dépistage de la région

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

30.000 tests réalisés en quatre jours, près de 2.000 habitants testés positifs : voilà le premier bilan, pour le département de la Loire, de la campagne de tests lancé par la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les maires ont la possibilité de prolonger l'opération sous les barnums pour deux jours.

Un barnum centre de dépistage sur la place de l'Hôtel de Ville, à Saint-Étienne.
Un barnum centre de dépistage sur la place de l'Hôtel de Ville, à Saint-Étienne. © Radio France - Céline Autin

La Région vient de faire connaître son premier bilan provisoire de la campagne de dépistage massive menée dans la Loire. Sur plus de 30.000 tests réalisés entre le 16 et le 19 décembre, près de 2000 cas positifs au Covid ont été détectés dans le département. Pour la suite de l'opération jusqu'au 23 décembre, elle propose aux maires qui le souhaitent de poursuivre les dépistages dans les centres temporaires. 

Plusieurs mairies de la Loire maintiennent les centres de dépistages temporaires

A Saint-Étienne, les barnums place de l'Hôtel de Ville et sur le parvis de la gare de Châteaucreux rempilent pour deux jours, lundi 21 et mardi 22, avec les personnels de la Croix Rouge et de la Protection Civile de la Loire, "afin de répondre à la demande" précise la région. Les horaires sont différents : 10h-18h place de l'Hôtel de Ville, 13h30-17h30 à Châteaucreux, compte-tenu de l'écart de fréquentation entre les centres.

C'est aussi le cas des centres de tests de Villars, La Fouillouse, de Saint-Just-Malmont, Saint-Genest-Lerpt, Saint-Just-en-Chevalet, Saint-Germain-Laval, la plupart jusqu'au 23 décembre. Pour vérifier si votre commune maintient ou non ces centres, et jusqu'à quelles dates, vous pouvez consulter la carte des dépistages établie et mise à jour par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Prolonger ou non, une question de moyens

Si les maires peuvent être favorables, sur le principe, au maintien deux jours de plus de centres de dépistages covid, dans les faits, il s'agit en fait d'une question de moyens humains et techniques. Ils doivent d'abord s'assurer du soutien des personnels de santé, souvent des cabinets d'infirmières libérales et des médecins de ville qui ont leur propres patients. 

Les bénévoles de la Croix rouge et de la protection civile, chargés de l'accueil des dépistés, doivent eux aussi être disponibles. A Boën-sur-Lignon, c'est ce qui a décidé le maire à ne pas prolonger l'opération, par la voix de son adjoint, M. Regesse : "Nous sommes une commune rurale, on ne peut pas imaginer de demander à nos professionnels de santé un tel effort supplémentaire."

Deuxième facteur à prendre en compte, logistique celui-là : y-a-t-il encore assez de tests et de matériel médical pour dépister ? A Firminy c'est le cas, après une belle affluence mais pas de cohue, et c'est ce qui a décidé le marie Julien Luya d'organiser une nouvelle journée de tests : "ce sera le lundi 4 janvier, au retour des vacances, dit-il. Pour les agents municipaux, mais aussi tout les Appelous, afin qu'ils se rassurent au retour des fêtes."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess