Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Dans la Manche, gendarmes et policiers renforcent les contrôles du pass sanitaire dans les bars et restaurants

Par

Alors que la propagation du virus de la Covid-19 s'est intensifiée dans le département de la Manche ces derniers jours et que les mesures sanitaires pour enrayer la progression des nouvelles contaminations se renforcent, la police multiplie les contrôles inopinés dans les bars et les restaurants.

Les policiers de Saint-Lô ont contrôlé près de 170 personnes dans six bars et restaurants de la ville ce vendredi 26 novembre. Les policiers de Saint-Lô ont contrôlé près de 170 personnes dans six bars et restaurants de la ville ce vendredi 26 novembre.
Les policiers de Saint-Lô ont contrôlé près de 170 personnes dans six bars et restaurants de la ville ce vendredi 26 novembre. © Radio France - Lucie THUILLET

Ce vendredi 26 novembre, les forces de l'ordre ont amplifié les opérations de contrôle des pass sanitaires. A Saint-Lô, la police a effectué des vérifications dans six cafés, brasseries et restaurants de la ville à l'heure du déjeuner puis en milieu d'après-midi. Près de 170 personnes ont été contrôlées dont une dizaine de salariés de ces établissements, sans qu'aucune infraction ne soit relevée.

Publicité
Logo France Bleu
loading

Des opérations similaires ont été menées à Coutances : aucun manquement n'a été relevé dans les cinq établissements contrôlés.

Une fermeture administrative

Coté sanction, dans le nord du département, un restaurant de bord de mer fait l'objet d'une fermeture administrative de sept jours car il a été contrôlé deux fois en infraction. Cela signifie qu'au moment des contrôles, au moins un client  ou un salarié de l'établissement n'avait pas été contrôlé ou n'était pas en règle.

Depuis cet été, dans la Manche, policiers et gendarmes ont constaté une dizaine de manquements qui ont donné lieu à des mises en demeure.

Que risquent clients, salariés et patrons ?

Un client ou un salarié d'un bar-restaurant qui ne peut présenter son pass sanitaire est sanctionné d'une amende de 135 euros

Pour le patron de l'établissement, au premier manquement, il fait l'objet d'une mise en demeure de se conformer à la loi. Si une deuxième infraction est constatée peu près, une fermeture administrative d'une semaine est prononcée. S'il y a une troisième manquement dans une période de 45 jours, il risque jusqu'à un an de prison et 9.000 euros d'amende.

Publicité
Logo France Bleu