Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Dans le médico bus, "Doigts de fée" vaccine les plus de 70 ans à la campagne

Il n'y a pas de vaccinodrome dans l'Eure mais pour permettre la vaccination à la campagne, un centre de vaccination mobile a été mis en place. Le médico bus s'arrête dans les villages de l'agglomération d’Évreux pour vacciner les plus de 70 ans. Reportage à Garennes-sur-Eure, dans le sud de l'Eure.

L'infrimière, Isabelle Damiens, dite Doigts de fée, vaccine Lucien dit Lulu, 86 ans
L'infrimière, Isabelle Damiens, dite Doigts de fée, vaccine Lucien dit Lulu, 86 ans © Radio France - Laurent Philippot

Certificat de vaccination à la main, Claude, 80 ans, sort du médico bus installé derrière l'église de Garennes-sur-Eure, à deux pas de la salle des fêtes : "Deuxième dose faite, tranquille" livre l'octogénaire. Il va pouvoir revoir sa famille, "chez moi on est très famille et on là, on se voit à peine" dit-il et a déjà prévu le programme : "Je vais voir mes petites-filles tout de suite !". Son ami Jean, 78 ans, est dans le même état d'esprit et pense aussitôt à sa mère, 102 ans, dans un EHPAD près de Rennes : "Il y a six mois que je n'ai pas pu aller la voir, ça sera une des dernières fois que je la verrai vivante" dit-il, les yeux embués. 

Jean, 78 ans, et Claude, 80 ans, ont reçu leurs deux doses de vaccin contre le Covid-19
Jean, 78 ans, et Claude, 80 ans, ont reçu leurs deux doses de vaccin contre le Covid-19 © Radio France - Laurent Philippot

REPORTAGE - Seconde injection dans le médico bus à Garennes-sur-Eure

"Doigts de fée, c'est mon surnom"

Tous sont passés auprès d'Isabelle Damiens, à la manœuvre pour la piqûre. Depuis fin janvier, l'infirmière libérale vaccine sur ses jours de repos : "Une journée par semaine à la halle des expositions à Évreux et une journée au vaccinobus, le reste du temps au cabinet" détaille-t-elle. Et pour piquer, Isabelle est douée. "Je n'ai rien senti l'autre jour, moi qui ai peur des piqûres, c'était parfait" avance Régine. Même ressenti pour Françoise, 83 ans cette année, "aucune réaction, pas mal" alors que Lucien, son mari, se fait à son tour vacciner. "Il n'a rien senti" s'enorgueillit Isabelle avant d'ajouter "doigts de fée, c'est mon surnom" en rigolant. Un surnom qui interpelle Lucien, 86 ans : "Doigts de fée, c'est gentil. C'est Lulu moi". L'infirmière veut donner quelques conseils à l'octogénaire : "S'il se passe quoi que ce soit..." mais Lucien l'interrompt, taquin : "Vous me faites le bouche à bouche !". Dans le médico bus, l'ambiance est conviviale : "C'est des gens qui ne sortent plus de chez eux, ils sont contents de se voir. Des fois, ils restent plus longtemps que le quart d'heure car c'est la discute" détaille Isabelle. 

La discute, c'est aussi sur la place, qui fait aussi office de salle d'attente, sous le soleil
La discute, c'est aussi sur la place, qui fait aussi office de salle d'attente, sous le soleil © Radio France - Laurent Philippot

Ça leur fait une sortie - Isabelle Damiens, infirmière libérale

Françoise et Lucien, qui ont fêté leurs 63 ans de mariage en décembre, attendant un quart d'heure à l'arrière du bus avant de repartir chez eux
Françoise et Lucien, qui ont fêté leurs 63 ans de mariage en décembre, attendant un quart d'heure à l'arrière du bus avant de repartir chez eux © Radio France - Laurent Philippot

La vaccination est supervisée par Alain Marx, 72 ans et médecin à la retraite depuis deux ans. Lui aussi donne un coup de main depuis le début de la campagne de vaccination. Participer à cet effort collectif est pour lui "incontournable, il n'y a que comme ça qu'on peut s'en sortir". Au programme du jour, 48 personnes à vacciner. 

Alain Marx, à la retraite depuis deux ans, accueille les patients du jour
Alain Marx, à la retraite depuis deux ans, accueille les patients du jour © Radio France - Laurent Philippot

Le vaccin à domicile

Le médico bus, c'est un peu comme Lagardère dans Le Bossu de Paul Féval, si tu ne viens pas au vaccin, le vaccin ira à toi et les personnes âgées apprécient le service : "On n'a même pas besoin de bouger" raconte Jean. Idem pour la prise de rendez-vous : "On m'a appelé chez moi". Ce n'est pas Françoise, heureuse de cette solution de proximité, qui va le contredire : "Mon mari ne conduit plus beaucoup, moi, j'ai mon permis, mais je ne conduis pas depuis vingt ans"

On espère qu'on ne mourra pas de cette saloperie ! - Françoise, 83 ans "

"Les gens sont très heureux qu'on vienne chez eux" explique le médecin, Alain Marx

Régine, elle, attend son tour sur une chaise au soleil. Venir se faire vacciner était une évidence pour elle : "J'ai 91 ans, j'espère vivre encore un petit peu". Tous sont très heureux d'être vaccinés car "la vieillesse on sait qu'elle nous attend, mais mourir de ça, merci" raconte Françoise. Jean, 78 ans, abonde : "Tout le monde devrait le faire parce qu'on ne s'en sortira jamais si on ne le fait pas, ça devrait être une obligation"

Le médico bus, mis en place par l'Agence régionale de santé de Normandie et Évreux Portes de Normandie, est attendu pour des premières injections à Saint-Germain-sur-Avre  le 19 avril, à Marcilly-la-Campagne le 26 avril et le 27 avril à Dardez ou à Reuilly. 

Chantal Pierard la conductrice du bus, Alain Marx le médecin et Isabelle Damiens l'infirmière : l'équipe du médico bus à Garennes-sur-Eure
Chantal Pierard la conductrice du bus, Alain Marx le médecin et Isabelle Damiens l'infirmière : l'équipe du médico bus à Garennes-sur-Eure © Radio France - Laurent Philippot
Choix de la station

À venir dansDanssecondess