Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dans le sud de l'Aquitaine, un nouveau SMUR pour mieux prendre en charge les enfants

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne

Des équipes de Pau et de Bayonne sont formées pour transporter des bébés de 0 à 3 ans d'un hôpital à un autre. Explications.

Une puéricultrice est systématiquement à bord du SMUR Sud-Aquitain
Une puéricultrice est systématiquement à bord du SMUR Sud-Aquitain © Radio France - Clémence Fulleda

Pau, France

C'est une petite révolution qui va sans doute sauver les vies de certains enfants.

Il y a 2 mois, le 5 avril 2019, le SMUR pédiatrique Sud-Aquitain a été lancé. Il a été présenté à Bayonne et à Pau ce lundi. C'est le quatrième SMUR du genre de la région Nouvelle-Aquitaine puisqu'il en existe déjà à Bordeaux, Poitiers et Limoges.

7 jours sur 7, 24h sur 24 

Concrètement, des équipes du centre hospitalier de Pau, en alternance avec l'équipe du centre hospitalier de la côte basque (Bayonne), prennent en charge les bébés de 0 à 3 ans, présentant des pathologies graves, comme des insuffisances respiratoires ou des troubles du rythme cardiaque, dans les Pyrénées-Atlantiques, mais aussi une partie des Landes (Dax, Mont-de-Marsan) ou encore Tarbes. 

LIRE AUSSI > Les bébés en détresse seront désormais pris en charge par un SMUR basé à Pau et Bayonne

La prise en charge, qui s'effectue 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, 365 jours par an, concerne les transports secondaires : c'est à dire qu'elle se fait d'un hôpital vers un autre hôpital.

Le SMUR Sud-Aquitain couvre les Pyrénées-Atlantiques mais aussi une partie des Landes et des Hautes-Pyrénées - Aucun(e)
Le SMUR Sud-Aquitain couvre les Pyrénées-Atlantiques mais aussi une partie des Landes et des Hautes-Pyrénées - Centre hospitalier de Pau

Des équipes spécialisées

Ainsi, par exemple, un enfant qui a besoin d'être opéré pourra être transféré de l'hôpital d'Orthez vers celui de Pau par des équipes spécialisées, ce qui n'était pas le cas avant.

Un(e) pédiatre, un(e) puéricultrice et un(e) ambulancier(e) seront systématiquement dans l'ambulance, ou dans l'hélicoptère. 

"Ce n'est pas tant le temps de trajet, que la prise en charge qui change", explique Valerie Revel, la présidente de la commission médicale d'établissement du Centre hospitalier de Pau.

"Il y a une pédiatrisation du transport, avec un pédiatre et une puéricultrice formés aux gestes d'urgence. Avant il n'y avait pas de puéricultrice et le pédiatre n'était pas forcément formé." Valérie Revel, présidente de la CME.

Valérie Revel, présidente de la Commission médicale de l'hôpital de Pau

Près de 8 postes créés à Pau

Au centre hospitalier de Pau, près de 8 postes ont été créés pour mettre en place ce SMUR Sud-Aquitain. 

Dans le détail, l'agence régionale de santé (ARS) a financé :

  • 3 ETP de puéricultrice
  • 1,5 ETP de médecin pédiatre
  • 2,6 ETP d'ambulancier

Autant de postes ont été créés au centre hospitalier de la côte basque, à Bayonne. L'hôpital de Pau a aussi débloqué des fonds pour 0,45 ETP de puéricultrice.

Les équipes de ces deux centres hospitaliers alternent les permanences une semaine sur deux.

LIRE AUSSI >  Fini le gâchis, l'hôpital de Pau va redistribuer ses restes à la Banque alimentaire

De nouveaux équipements

Des efforts ont également été faits sur le matériel. Ainsi, les ambulances et les hélicoptères on été dotés de couveuses, de respirateurs ou encore de "matelas coquille", adaptés à la morphologie des bébés.

En deux mois, 42 enfants ont déjà été transportés ( 27 par les équipes paloises, 15 par les équipes bayonnaises), et l'objectif de 150 enfants pris en charge chaque année sera donc certainement dépassé.

Trois des ces transports ont d'ailleurs été effectués par hélicoptère de Pau vers Bordeaux en une cinquantaine de minutes, quand il aurait fallu plus de deux heures en voiture.

Une couveuse spécifique pour les bébés est intégrée dans les ambulances et les hélicoptères - Radio France
Une couveuse spécifique pour les bébés est intégrée dans les ambulances et les hélicoptères © Radio France - Clémence Fulleda
Le camion du SMUR a été aménagé pour accueillir les enfants - Radio France
Le camion du SMUR a été aménagé pour accueillir les enfants © Radio France - Clémence Fulleda
Choix de la station

France Bleu