Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans les Deux-Sèvres, le coronavirus continue de circuler plus qu'ailleurs en Nouvelle-Aquitaine

-
Par , France Bleu Poitou

Les Deux-Sèvres sont toujours le premier département de Nouvelle-Aquitaine où le coronavirus circule le plus. Les jeunes de moins de 30 ans sont particulièrement touchés, ils représentent plus de la moitié des cas positifs. Mais la pression hospitalière elle baisse fortement.

Le nombre de tests reste important en Deux-Sèvres, plus de 11.000 réalisés la semaine du 17 au 23 mai
Le nombre de tests reste important en Deux-Sèvres, plus de 11.000 réalisés la semaine du 17 au 23 mai © Radio France - Noémie Guillotin

Dans les Deux-Sèvres, la circulation du Covid-19 diminue moins rapidement que dans les autres départements de Nouvelle-Aquitaine. "La situation des Deux-Sèvres reste singulière par rapport au reste de la région", note l'Agence régionale de santé dans le département dans son bilan hebdomadaire sur la semaine du 17 au 23 mai. Alors que le taux d'incidence chez nos voisins de Charente-Maritime était de 38 cas pour 100.000 habitants, ce taux s'établissait à 117 dans les Deux-Sèvres en fin de semaine. Le plus fort de la région. 

Les jeunes particulièrement concernés

L'ARS précise que "la circulation virale reste élevée au nord du département. La population infectée est aussi de plus en plus jeune. Quasiment 60% des personnes positives ont moins de 30 ans". Le niveau de dépistage reste élevé avec 11.000 tests réalisés.

Aucun variant indien n'a été détecté. C'est le variant anglais qui est toujours majoritaire (69% des personnes positives en Deux-Sèvres).

Deux fois moins d'hospitalisations

En revanche, la situation est beaucoup moins tendue à l'hôpital. Deux fois moins d'hospitalisations que la semaine précédente. Le bilan fait état de 40 personnes hospitalisées dont cinq en réanimation.

Trois nouveaux décès sont à déplorer, on approche le chiffre des 500 morts depuis le début de l'épidémie (489 décès).

35,5% des Deux-Sévriens ont reçu la première injection de vaccin. Ce chiffre est de 37,9% au niveau régional et 18,1% sont complètement vaccinés (18,2% au niveau régional).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess