Santé – Sciences

Dans les maisons de retraite toulousaines, le personnel très vigilant face aux déshydratations

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Toulouse dimanche 14 août 2016 à 15:00

A la maison de retraite Tibaous à Toulouse, le personnel fait des "tours d'eau" plusieurs fois par jour
A la maison de retraite Tibaous à Toulouse, le personnel fait des "tours d'eau" plusieurs fois par jour © Radio France - Jean Saint-Marc

Avec des pics à 34 degrés mais des températures plus fraîches la nuit nous ne sommes pas encore en alerte canicule en ce week-end du 15 août. Mais dans les maisons de retraite les soignants sont ultra-vigilants. Exemple à l'EHPAD Tibaous où trois déshydratations ont déjà été diagnostiquées.

Dans les parties communes, la clim est réglée à 26 degrés : "en dessous, les résidents attrapent des bronchites" explique Catherine de Baillenx, l'infirmière. Ils sont nombreux ces jours-ci à chercher la fraîcheur dans le salon, où la télé diffuse bien sûr les Jeux Olympiques.

  - Radio France
© Radio France -

"Ça m'énerve ce refrain, 'boire boire boire'" – Simone, une résidente

"Allez j'insiste mais il faut boire un verre d'eau Monsieur !" : toutes les deux heures environ une aide-soignante passe entre les fauteuils roulants avec une cruche d'eau, et parfois un peu de sirop ! "Ce n'est pas facile, certains refusent et on ne peut pas les forcer ! Certains font un blocage" sourit Catherine de Baillenx. Simone, par exemple, le reconnaît sans problème : "je sais, je ne bois pas assez ! Mais j'ai pas soif. Et ça m'énerve ce refrain : boire boire boire..."

Trois cas de déshydratation

Témoignages - Les résidents fatigués par les grosses chaleurs

Ils sont nombreux comme Simone à être un peu réticents. Catherine de Bailllenx : "on fait le maximum et quand, vraiment, ce n'est pas possible, on met sous perfusion. C'est vraiment la dernière option. En tout dans la résidence on en trois en ce moment pour déshydratation. Ce n'est pas beaucoup sur 80 personnes."