Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

De la vaisselle en porcelaine pour les enfants des crèches de Limoges

jeudi 8 mars 2018 à 11:45 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin et France Bleu

La ville de Limoges va supprimer les plateaux repas en mélamine de ses 13 crèches municipales, dans le cadre de sa lutte contre les perturbateurs endocriniens. A partir de septembre prochain, ils seront remplacés par des plateaux en porcelaine.

Les enfants des crèches municipales de Limoges mangeront dans de la vaisselle en porcelaine à partir de septembre
Les enfants des crèches municipales de Limoges mangeront dans de la vaisselle en porcelaine à partir de septembre © Maxppp - Isabelle Rozenbaum

Limoges, France

Après avoir déjà banni les biberons en plastique, les lingettes et les produits ménagers chimiques dans ses crèches, la ville de Limoges s'attaque aux plateaux repas en mélamine, eux aussi soupçonnés de présenter des risques pour la santé. Ils seront remplacés par des modèles en porcelaine qui sont en cours d'élaboration, en s'appuyant sur le savoir-faire local.

Un bienfait pour la santé des enfants

Même si confier de la vaisselle porcelaine à des bambins de moins de trois ans peut paraître risqué, ça l'est toujours moins que de conserver les plateaux actuels explique Nadine Rivet, adjointe au maire  en charge de la petite enfance. "Il n'y a pas de problème avec la mélamine quand elle est neuve ou en très bon état, mais _dès qu'on commence à voir un vieillissement, une aspérité de la matière, ça peut-être un danger._" C'est ce que dit l'expertise indépendante qui a conduit Limoges à tout revoir du sol au plafond dans ses crèches. En ligne de mire : les perturbateurs endocriniens, considérés comme responsables de troubles du développement ou susceptibles de favoriser plus tard des problèmes de santé

Une aubaine aussi pour toute la filière porcelaine

Un millier de plateaux repas en porcelaine vont donc être produits par la Fabrique de la Porcelaine, à Saint Brice-sur-Vienne. Le dessin du modèle a été confié à Théa Dessagnes, étudiante en BTS Design au lycée Raymond Loewy, à la Souterraine. 

Théa Dessaignes a commencé à dessiner des ébauches de ce plateau repas compartimenté (document de travail) - Radio France
Théa Dessaignes a commencé à dessiner des ébauches de ce plateau repas compartimenté (document de travail) © Radio France - Nathalie Col

Lorsqu'il sera finalisé, les moules seront conçus au lycée technique du Mas Jambost à Limoges, à l'issue d'un processus relativement long et technique.  C'est un gros défi mais aussi une aubaine  pour Matthieu Bussereau, professeur de céramique dans l'établissement. "C'est la chance pour nous de faire un projet réel, avec des contraintes qui sont vraiment celles du monde du travail et de la vraie production." 

La porcelaine de Limoges, ce n'est pas que le service de la grand-mère, c'est aussi un matériau moderne - Matthieu Bussereau, professeur de céramique

Pour cet enseignant et ses élèves, participer à ce projet est aussi un signe de reconnaissance de leur savoir-faire, mais l'enjeu dépasse également l'établissement. _"_Ça valorise l'ensemble de la filière. On se dit que le plastique a peut-être fait son temps au niveau culinaire et qu'on s'en méfie de plus en plus. Du coup un matériau céramique, qui est vitrifié et stable, a des arguments. Donc on peut dépoussiérer la porcelaine de Limoges, ce n'est pas que le service de la grand-mère, c'est aussi un matériau moderne." 

Une opération sans frais pour la ville de Limoges et qui fait déjà le buzz

Alors que les plateaux repas en porcelaine ne sont pas encore au stade de la fabrication, d'autres villes se seraient déjà montrées intéressées selon Nadine Rivet, l'adjointe Limougeaude chargée de la petite enfance, qui se dit "assaillie de demandes de communes de toute la France, qui sont très intéressées par la démarche." Les crèches municipales de Limoges seront donc les premières à utiliser cette vaisselle en porcelaine, normalement dès septembre. Et la ville ne déboursera pas un centime dans l'opération, puisqu'elle est financée par la Fabrique de la Porcelaine, dans le cadre d'un mécénat d'entreprise.