Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

De moins en moins de jeunes Français ont une complémentaire santé

mercredi 29 novembre 2017 à 10:08 Par Marina Cabiten, France Bleu

La proportion de jeunes Français de 18 à 24 ans bénéficiant d'une complémentaire santé a diminué depuis un an, selon le baromètre annuel du cabinet Epsy pour la Fédération nationale indépendante des mutuelles, publié mercredi.

De moins en moins de jeunes Français bénéficient d'une complémentaire santé
De moins en moins de jeunes Français bénéficient d'une complémentaire santé © Maxppp -

75% des 18/24 ans interrogés pour la Fédération nationale indépendante des mutuelles, dont le sondage a été publié mercredi, se déclarent couverts par une assurance santé complémentaire, contre 79% en 2016. Dans l'ensemble de la population, ce taux s'établit à 93%, un niveau stable depuis plusieurs années, en dépit des réformes du quinquennat Hollande visant à généraliser la couverture complémentaire en santé.

De plus en plus de Français renoncent à se soigner

Comme les jeunes, les ménages modestes (moins de 20.000 euros de revenus par an) sont en dessous de cette moyenne, leur taux de couverture stagnant à 84%.

Toujours selon ce sondage, le nombre de Français affirmant avoir renoncé à des soins pour raison économique a bondi de 37% en 2016 à 46% cette année, le phénomène étant accentué chez les jeunes (59%) et les plus pauvres (57%).

L'enquête du cabinet Epsy a été réalisée enligne du 8 au 14 septembre, auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population français, selon la méthode des quotas.