Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

De nouveaux locaux pour les urgences de Thionville

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Ce mardi 4 avril à 9h, le personnel des urgences de Thionville en Moselle, réintègre des locaux entièrement rénovés sur le site de l'hôpital Bel Air. Les locaux et l’organisation ont été repensés pour permettre de faire baisser le temps d’attente moyen.

La salle de radiologie du service des urgences de Thionville
La salle de radiologie du service des urgences de Thionville © Radio France - Rachel Noel

Thionville, France

Les urgences de Thionville déménagent le mardi 4 avril 2017 à 9h dans des locaux entièrement rénovés. Le point d'accueil a été amélioré et sécurisé, une nouvelle salle de radiologie a été installée mais surtout les circuits de prise en charge des patients ont été repensés pour que l'attente soit moins longue.

Des parcours de soins différenciés

Le service des urgences a été repensés en deux espaces. Les salles bleues et verts pâles sentent le neuf. Elles sont surtout différenciées en fonction de la prise en charge. Les espaces en bleu sont dédiés à la filière courte, c’est à dire aux patients qui ont de petites affections à traiter rapidement. Les espaces en vert sont dédiés à la filière longue, c’est-à-dire aux patients qui ont vocation à être hospitalisés.

Une prise en charge qui va réduire le temps d’attente. Philippe Sattonnet, le chef du service des urgences. "Dans une filière longue, il y a beaucoup de temps d’attente entre les examens. Quand on mélangeait tout le monde, on bloquait ces salles et du coup des gens qui auraient pu être traité en cinq minutes, on ne le faisait pas, alors qu’on avait du personnel médical, mais pas de salle pour les examiner".

Une salle de radiologie au sein des urgences

L'autre amélioration de taille, c'est l'implantation d'une salle de radiologie au coeur même su service. Et ça aussi, ça fait gagner un temps précieux.

"Les radios se faisaient à l’étage du dessus. Les pompiers devaient vous changer de brancard, et on devait attendre dans une salle où tout l’hôpital venait faire des radios. Là, on pourra directement vous décharger sur la table de radio. C’est une manipulation en moins et la prise en charge est beaucoup plus courte"

L'opération de réhabilitation aura coûté 1 million 200.000 euros.

Ce service d'urgence, c'est le deuxième du département de la Moselle. Il accueille 60.000 patients par an, enfants et adultes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu