Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Clermont-Ferrand : la croisade de Stéphane Buoniconti pour les malades et les handicapés

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

"La marche pour la vie" est de passage à Clermont-Ferrand. Stéphane Buoniconti est parti de Perpignan le 12 janvier dernier. Direction Paris, où il compte rencontrer Emmanuel Macron. Ce Gilet Jaune dénonce la situation des malades souffrant de pathologies chroniques ou de handicaps.

Stéphane (à droite) et Damien "marchent pour la vie"
Stéphane (à droite) et Damien "marchent pour la vie" © Radio France - Dominique Manent

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Près de 900 km, à pied, entre Perpignan et Paris, il fallait oser. Le 12 janvier dernier, Stéphane Buoniconti a pris la route. Objectif : rallier la capitale où il espère être reçu à l'Elysée. Ce Gilet Jaune de 36 ans veut ainsi faire connaître la pathologie dont il souffre, la maladie de Verneuil, mais aussi réclamer une meilleure prise en charge des personnes handicapées et des patients souffrant de maladies chroniques invalidantes. Arrivé à Clermont-Ferrand ce lundi, en fin de matinée, il raconte son périple à France Bleu Pays d'Auvergne.

Marcher dans le vent et le froid

Appuyé sur son bâton de marche, son sac de 25 kilos sur le dos, Stéphane, qui porte aussi un gilet jaune, reprend son souffle. Il arrive d'Issoire où il a passé une nuit blanche, à cause du vent, du froid, de la neige. "Je me suis dit qu'on allait se faire une hypothermie alors autant se maintenir éveillé en marchant". A ses côtés, Damien, son neveu : "Stéphane est très courageux, il parle beaucoup. Il faut se tenir les coudes et aller de l'avant". 

L'étape clermontoise est d'autant plus appréciée que Stéphane va pouvoir se reposer pendant trois jours, grâce notamment au soutien de l'AFRH, l'Association Française pour la Recherche sur l'Hidrosadénite.

La maladie de Verneuil, une pathologie handicapante et douloureuse

L'Hidrosadénite est plus communément appelée la maladie de Verneuil, une pathologie inflammatoire de la peau. Stéphane témoigne : "C'est des cloques de partout, Généralement dans les plis de peau, dans les parties intimes, sous les bras. C'est vraiment handicapant et douloureux". Et il ajoute qu'au Canada des traitements efficaces sont prescrits alors qu'en France ils sont interdits. Stéphane dit aussi souffrir de spondylarthrite ankylosante, une autre pathologie chronique.

Au nom de tous les patients concernés par les maladies auto-immunes, Stéphane dénonce une prise en charge insuffisante, des difficultés au quotidien, le manque d'aides financières et un sentiment d'abandon : "Je me bats pour tous ceux qui souffrent. Il est important de remettre tout en cause au niveau médical. Je demande la gratuité des soins, les taxis gratuits pour ceux qui ne peuvent pas marcher".

Au lieu d'acheter des chars d'assaut, on ferait mieux d'investir dans la médecine. Je ne suis pas un terroriste, je suis un humain qui souffre et j'ai des milliers et des milliers de messages à porter