Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mission "Alpha", la deuxième aventure de Thomas Pesquet dans l'espace

De Rouen à Auffay, souvenirs et hommages avant le décollage de Thomas Pesquet pour l'ISS

Thomas Pesquet décolle ce vendredi pour la Station spatiale internationale. En Seine-Maritime, ceux qui l'ont connu enfant, ado ou étudiant nous racontent le parcours de l'astronaute normand.

La mairie de Rouen a installé une affiche sur la façade de l'hôtel de ville à l'occasion du deuxième séjour de Thomas Pesquet à bord de l'ISS.
La mairie de Rouen a installé une affiche sur la façade de l'hôtel de ville à l'occasion du deuxième séjour de Thomas Pesquet à bord de l'ISS. © Radio France - Thomas Schonheere

Même s'il aime dire que Toulouse est sa ville de cœur, Thomas Pesquet est bel et bien 100 % Normand. Et même 100 % Seinomarin. Né le 27 février 1978 à Rouen, celui qui s'apprête à vivre ce vendredi son deuxième décollage pour la Station spatiale internationale, grandit à Auffay où s'installent ses parents. Pour le lycée, Thomas Pesquet part pour Dieppe et le lycée Ango avant de s'installer à Rouen, après son bac, pour faire maths sup/maths spé au Lycée Corneille.

"Une très grande maîtrise sur lui-même"

Au lycée Corneille, Olivier Décultot se souvient très bien de cet étudiant, qu'il a eu dans sa classe pour l'année scolaire 1996/1997 : "Il était au fond de la classe, mais pas près du radiateur ! Je pense qu'il était au fond de la classe simplement par humilité, pas pour les raisons que l'on a habituellement chez nos petits cancres", sourit le professeur. 

De gauche à droite : Thomas Pesquet, le proviseur du lycée Corneille Hervé Lebarque et Olivier Décultot.
De gauche à droite : Thomas Pesquet, le proviseur du lycée Corneille Hervé Lebarque et Olivier Décultot. -

D'après son professeur, Thomas Pesquet était bon, et dans toutes les matières. "Ses capacités étaient très transversales, poursuit Olivier Décultot. Mais il était surtout d'une très grande maîtrise sur lui-même. Beaucoup de sérénité, beaucoup de calme... Pour faire une carrière comme celle qu'il est en train de réussir, les sciences ne suffisent pas. Il faut bien sûr des qualités humaines, psychologiques, physiques, etc. Et trouver une adéquation parfaite entre toutes ces qualités et quelque chose de très rare."

Olivier Décultot se souvient de Thomas Pesquet : "Il était au fond de la classe, mais pas près du radiateur".

Un parcours qui inspirent encore aujourd'hui les élèves du lycée Corneille qui se destinent à une carrière d'ingénieur dans l’aéronautique : "Certains, bien sûr, s'identifient directement. Pas pour faire pareil, mais simplement déjà pour avoir le même début et après dire : 'Même si je ne peux pas moi même piloter l'avion, je me vois déjà bien dans le groupe qui va construire l'avion ou la fusée.' La carrière professionnelle de Thomas Pesquet, elle amène les élèves à travailler et à progresser. Elle les motive."

Les conseils d'Olivier Décultot à ceux qui voudraient faire comme Thomas Pesquet.

"Il est surtout d'Auffay !"

Là où on est particulièrement fier du parcours de Thomas Pesquet, c'est bien sûr à Auffay, sa ville d'enfance, devenue la commune nouvelle de Val-de-Scie. Le maire, Christian Suronne a connu l'astronaute "en culotte courte" et l'a fait venir, en novembre 2019, pour inaugurer "l'espace Thomas Pesquet", le jardin public de la commune.

"L'espace Thomas Pesquet" d'Auffay, la commune d'enfance de l'astronaute normand.
"L'espace Thomas Pesquet" d'Auffay, la commune d'enfance de l'astronaute normand. © Radio France - Thomas Schonheere

"Je me dis toujours : Val-de-Scie, c'est une tête d'épingle vis-à-vis du monde. Mais c'est de chez nous qu'il est parti. On entend toujours dire qu'il est de la région dieppoise. Mais il est surtout d'Auffay !", s'enthousiasme le maire, qui a un poster dédicacé de Thomas Pesquet dans son bureau

Christian Suronne, le maire d'Auffay, fan de Thomas Pesquet.
Christian Suronne, le maire d'Auffay, fan de Thomas Pesquet. © Radio France - Thomas Schonheere

"J'ai envoyé un message de soutien à ses parents, poursuit le maire. Je ne l'ai pas fait à Thomas lui-même, parce que je pense qu'il a autre chose à faire que d'écouter le message du maire de la petite commune d'Auffay, je ne veux surtout pas l'importuner. Mais le message que je veux lui passer, c'est que ce soit grandiose pour lui et surtout, surtout, qu'il réussisse dans la voie qui s'est tracée."

Des portraits de Thomas Pesquet ont été accrochés dans la commune, faute de pouvoir organiser une grande fête.
Des portraits de Thomas Pesquet ont été accrochés dans la commune, faute de pouvoir organiser une grande fête. © Radio France - Thomas Schonheere

Christian Suronne, maire de Val-de-Scie et maire délégué d'Auffay.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La situation sanitaire et les restrictions ont un peu contrarié les plans du maire pour le jour J. Initialement, Christian Suronne pensait installer un écran géant pour suivre le décollage en direct. À la place, des portraits de Thomas Pesquet ont été installés sur les pignons de la mairie, histoire de marquer le coup. Certains habitants, en revanche, espèrent bien qu'une fête sera organisée pour le retour de l'enfant du pays dans sa ville natale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess