Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Débat autour de la vaccination contre la grippe dans les pharmacies

-
Par , France Bleu Auxerre

La campagne de vaccination contre la grippe débute ce samedi. Cette année, dans quatre régions, contre deux l'an passé, le vaccin pourra être administré par des pharmaciens. L'Yonne n'est pas concernée mais le dispositif fait débat dans les officines.

La vaccination dans les pharmacies est expérimentée dans quatre régions, l'Yonne n'en fait pas partie
La vaccination dans les pharmacies est expérimentée dans quatre régions, l'Yonne n'en fait pas partie © Maxppp - Maxppp

Le ministère estime que douze millions de personnes en France sont considérées comme "à risque". Pour elles, le vaccin est gratuit.  Il s'agit des plus de 65 ans, des personnes atteintes de maladies chroniques, des femmes enceintes et des personnes fortement obèses.

Des salles pour accueillir les patients en pharmacie

Chez Véronique Parisien, à la pharmacie Voulx à Sens (Yonne), plusieurs centaines de vaccins attendent d'être distribués, au réfrigirateur. La pharmacie dispose aussi de salles fermées pour accueillir les patients : "pour l'instant on s'en sert pour faire de l'éducation thérapeutique sur le diabète. On a une autre pièce là-bas où on peut faire de l’orthopédie et qui peut être utilisée dans le même cadre."

"Je n'y suis pas favorable. Les infirmiers sont compétents pour cela" - Véronique Parisien, pharmacienne à Sens

La loi impose d'avoir ces nouvelles salles pour toutes les nouvelles pharmacies. Pour autant Véronique Parisien ne souhaite pas administrer de vaccin dans sa pharmacie : "je ne suis absolument pas favorable à ça. On a des infirmiers qui sont des gens compétents, qui sont très bien formés et nous, en tant que pharmaciens, on a déjà une charge de travail importante. Je ne comprends pas."

"Étant donné la désertification médicale, les pharmaciens doivent évoluer" - Francine Weecksteen, pharmacienne à Sens

Mais certains pharmaciens seraient prêts à le faire. C'est le cas de Francine Weecksteen, de la pharmacie des Chaillots à Sens (Yonne) : "étant donnée la désertification médicale et la difficulté pour les patients à trouver un médecin traitant, je pense que les pharmaciens doivent évoluer pour faire en sorte que la santé publique soit la mieux prise en charge dans nos territoires. On a des plus en plus de missions qui nous sont confiées, je pense que c'est bien. Nous connaissons aussi nos limites, on saura travailler en bonne confraternité avec l'ensemble des professionnels de santé."

L'ordre pharmaciens au niveau national est favorable à la pratique de la vaccination dans les pharmacies.

Choix de la station

France Bleu