Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bretagne : la vaccination contre le Covid-19 commencera le 4 janvier

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Les premières vaccinations contre la Covid-19 en Bretagne auront lieu dès le 4 janvier dans une dizaine d'Ehpad. La généralisation du processus de vaccination devrait se déployer d'ici le 18 janvier.

Vaccination (illustration)
Vaccination (illustration) © Maxppp - TOMS KALNINS

Les premières vaccinations dans les Ehpad de Bretagne devraient avoir lieu lundi 4 janvier. Elles ne concerneront qu'une dizaine d'établissements tests, à proximité des CHU de Brest et Rennes, déjà équipés de congélateurs permettant de conserver les vaccins à une température de -80 degrés.

ECOUTEZ - Les premières vaccinations test dès le 4 janvier, selon le docteur Gael Durel, président de la MCOR

Ensuite, les consultations pré-vaccinales à destination des résidents d'Ehpad devront s'intensifier, car toutes les commandes devront être réalisées avant le 11 janvier. Il faut en effet connaître précisément le nombre de personnes souhaitant se faire tester pour ne pas gâcher d'injections, selon la fédération nationale des médecins coordonnateurs et du secteur médico-social (MCOR).

La généralisation de la vaccination dès le 18 janvier 

Le gros des livraisons et la vaccination, quasiment simultanées, seront réalisés à partir du 18 janvier. De nouvelles doses seront ensuite commandées à la suite de cette première salve de vaccination. 

Les livraisons seront très encadrées, dans des camions dont les itinéraires ne seront connus par le transporteur que la veille pour le lendemain, ils seront accompagnés d'escortes. Les CHU de Rennes et Brest devraient approvisionner les plus petits centres hospitaliers tels que Lorient, Vannes ou Saint-Brieuc. 

D'ici là, le plus compliqué pour les médecins sera de recueillir le consentement de tous les résidents d'Ehpad dont les capacités cognitives ne permettent pas toujours de prendre ce genre de décisions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess