Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Déchets, masques et gants jetés n'importe où : à Guéret les incivilités sont elles aussi déconfinées

Par

La mairie de Guéret appelle ses habitants au civisme. Les agents municipaux découvrent en effet un nombre important de masques et de gants usagers jetés aux abords de l'étang de Courtille. Des déchets qu'ils retrouvent aussi dans la ville, avec en plus la multiplication de dépôts sauvages.

Le rappel des règles à respecter autour de l'étang de Courtille Le rappel des règles à respecter autour de l'étang de Courtille
Le rappel des règles à respecter autour de l'étang de Courtille © Radio France - Olivier Estran

Courtille, son plan d'eau bien connu des Guérétois, ses allées ré-ouvertes pour la marche ou le jogging ... et ses déchets. Les agents municipaux de la ville retrouvent de plus en plus de papiers, plastiques, et surtout protections sanitaires usagées (gants, masques), comme dans toute la ville. Ils appellent au civisme .

Publicité
Logo France Bleu

Effet pervers du déconfinement ou relâchement, les déchets sauvages sont de sortie "alors que les poubelles existent", souligne, un brin agacé, Jean-Bernard Damiens, adjoint à l'urbanisme et au cadre de vie pour la ville. A Courtille, le poumon vert de la ville, "il y avait une grosse demande pour ré-ouvrir ce site, à juste titre. Mais les dépôts de déchets sont là, et ça peut être dangereux pour les agents municipaux." Certains détritus ont d'autant moins leur place que les pique-niques sont toujours interdits aux abords du plan d'eau.

Les pique-niques sont toujours interdits à Courtille © Radio France - Olivier Estran

Même constat à travers la ville, sur les trottoirs de la place Bonnyaud ou près des supermarchés. A cela s'ajoute les dépôts sauvages d'encombrants : canapés défoncés, étagères branlantes ... "On a été confinés pendant deux mois, sans pouvoir aller à la déchetterie, d'accord, remarque Jean-Bernard Damiens. Mais aujourd'hui, elle fonctionne quasi-normalement. Il n'est pas possible de mettre en danger la sécurité des agents ou de leur donner un surcroît de travail." 

Des incivilités qui pourraient coûter très cher : le député LR des Alpes-Maritimes Eric Pauget vient de déposer une proposition de loi pour sanctionner d'une amende de 300 euros le dépôt sauvage de gants ou de masques de protection sur la voie publique.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu