Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : "Les enfants ne peuvent pas attendre de mars à septembre de revenir à l'école"

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les élèves de 6e et de 5e du collège Varignon d'Hérouville Saint Clair ont repris ce lundi matin les cours après deux mois d'interruption en raison du coronavirus. Élèves et enseignants vont devoir s'adapter aux nouvelles règles et convaincre les parents qui hésitent encore à envoyer leurs enfants.

Masques et distanciation de rigueur au collège Varignon
Masques et distanciation de rigueur au collège Varignon © Radio France - Olivier Duc

Après deux mois de fermeture en raison de la pandémie du coronavirus et le confinement, le Collège Varignon à Hérouville-Saint-Clair a rouvert ses portes aux élèves de 6e et de 5e. Dès l'arrivée aux grilles, les collégiens ont trouvé un distributeur de gel hydroalcoolique. Ils ont ensuite suivi un parcours tracé au sol les séparant suivant leur niveau. Les classes accueillent quinze élèves maximum et chaque élève a reçu ses masques réutilisables.

C'est tout le flux des élèves qui a dû être repensé afin de faire respecter les mesures de distanciations.

Couloirs d'accès pour les 6e et 5e du collège Varignon
Couloirs d'accès pour les 6e et 5e du collège Varignon © Radio France - Olivier Duc

"On peut parler d'une deuxième rentrée, explique le principal Sylvain Pardo, avec un accueil et un protocole à mettre en place. L'enjeu pour nous est de rassurer et d'assurer une reconnexion sociale des élèves et une reconnexion pédagogique".

Selon lui, cette rentrée est aussi "une semaine test pour voir si ce que l'on a échafaudé sur le papier fonctionne correctement. Et puis c'est se tenir prêt. Si dans les mois futurs on a besoin de travailler dans ce sens là, on aura déjà eu cette première expérience." Sur les 144 élèves de 6e et de 5e de l'établissement, un peu plus de 40% ont repris.

Fadimé, la mère de Denise, n'a pas hésité à la remettre au collège. "C'est dur d'apprendre chez soi, à faire les cours chez soi toute seule. J'ai donc préféré qu'elle recommence et puis on verra comment cela se passera."

Sylvain Pardo, le principal, espère que les élèves qui ont repris ce lundi joueront un rôle d'ambassadeur auprès de leurs amis et des parents. "On a en moyenne 24 enfants par classe et là on en a une dizaine par classe, constate le principal du collège Varignon. Certaines familles restent craintives par rapport à la situation sanitaire. C'est un enjeu fondamental parce que les enfants ne peuvent pas attendre de mars à septembre de revenir à l'école. Il faut absolument qu'ils reviennent en nombre pour reprendre pour certains les bases pédagogiques." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess