Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Déconfinement : "il ne faut pas porter le masque sous le menton" rappelle l'ordre des médecins en Moselle

Par

Depuis le début du confinement, l'obligation de porter un masque antiprojections ne fait pas partie des mesures imposées par le gouvernement contre l'épidémie de Covid-19. Toutefois, de plus en plus de Mosellans en portent, parfois mal, par exemple sous le menton. Or, cela ruine son efficacité.

Une jeune femme installe son masque de protection chirurgical sur son visage. Une jeune femme installe son masque de protection chirurgical sur son visage.
Une jeune femme installe son masque de protection chirurgical sur son visage. © Maxppp - Alexandre Marchi

Depuis lundi 11 mai, le port du masque est désormais obligatoire dans les transports en commun, en Moselle, comme partout en France. De plus en plus de personnes en portent, pour aller faire leurs courses par exemple, conformément aux recommandations de l'Académie de médecine. Or, elles sont nombreuses à avoir pris de mauvaises habitudes, comme le porter sous le menton, sur une oreille, à la main, l'enlever sans précaution, ne pas le changer après avoir éternué, autant de gestes qui paraissent anodins mais qui ruinent son intérêt.

Publicité
Logo France Bleu

Le menton est une zone sale où peut se loger le virus

Comme l'explique Laurent Dap, président du conseil de l'ordre des médecins en Moselle : "Une fois que le masque est mis en place sur le visage, il ne faut pas le tripoter parce que si on y touche, l'étanchéité va s'amoindrir. Quand il cache le nez et la bouche c'est parfait, mais si vous le montez sur le front ou que vous le descendez sur le menton, ce sont des zones sales, où il peut y avoir des microbes, ou le virus. Il vaut mieux l'enlever carrément, par les élastiques, le mettre dans un endroit propre, et le remettre plus tard, plutôt que de le bouger sur le front ou le menton."

Une fois qu'on l'a sur le visage, il faut le laisser, sinon c'est inutile

A Metz, il y a les bons et les mauvais élèves. Claude par exemple porte son masque sous le menton : "Quand je le mets sur le nez, ça fait de la buée sur mes lunettes et ça me fait transpirer. Quand on a trop chaud, il faut bien s'aérer un petit peu, et si on veut boire ou manger, il faut bien le mettre quelque part." Pour Astrid, mal porter son masque est un comportement égoïste : "Je trouve cela lamentable, une fois qu'on l'a il faut le laisser sinon c'est absolument inutile, l'objectif c'est quand même de protéger les autres."

loading

Ma France : s'adapter au coût de la vie

Vous constatez l'augmentation constante des prix et la diminution de votre pouvoir d'achat ? Vous avez trouvé des astuces, des bons plans, vous avez changé certaines de vos habitudes pour vous adapter à l'inflation ? Réparation, covoiturage, location, échanges de services... France Bleu, en partenariat avec Make.org , vous invite à partager vos idées originales et solutions concrètes du quotidien, et à donner votre avis sur celles d'autres citoyens. Trouvons ensemble les moyens de faire face à la vie chère !

Publicité
Logo France Bleu