Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un déconfinement plus prudent et plus progressif dans le Grand Est selon Jean Rottner

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Jean Rottner président de la région Grand Est était l'invité de France Bleu ce jeudi 30 avril . Pour lui, il est nécessaire de prendre des mesures progressives dans le Grand Est très touché par l'épidémie.

Jean Rottner président de la région Grand est
Jean Rottner président de la région Grand est © Maxppp - Cédric Jacquot

Pour le déconfinement "il faut aller lentement le plus vite possible", résume Jean Rottner sur France Bleu ce jeudi 30 avril.  

Pour le président de la région Grand Est, un deuxième rebond de l'épidémie de coronavirus est possible, alors que "le personnel soignant a déjà beaucoup donné" et qu'il manque selon lui toujours du matériel dans les hôpitaux. "Le taux d'occupation des lits est toujours de +140% actuellement dans la région", insiste Jean Rottner "dans ma ville Mulhouse, le taux de mortalité est de +122%, vous avez forcément quelqu'un autour de vous qui est parti".

Un taux de mortalité de +122% à Mulhouse

Le président de la région Grand Est estime néanmoins qu'il faut redémarrer l'économie mais de manière raisonnable, avec un déconfinement plus prudent et plus progressif, particulièrement dans les secteurs comme notre région qui souffrent le plus de l'épidémie. "Il y aura peut être des mesures qui seront plus prudentes, pas forcément plus drastiques que dans d'autres région. Quand on est plus touché, la convalescence est peut être plus longue."

Quand on est plus touché, la convalescence est peut être plus longue

Plus de dépistage

Jean Rottner se dit sur la même ligne que celle exprimée mardi par le Premier ministre Edouard Philippe sur le principe de "protéger, tester et isoler". Mais l'élu alsacien préconise "de le faire de manière plus forte et plus massive en ce qui concerne les tests" de dépistage qu'il veut élargir à tous les personnels des institutions essentielles au fonctionnement du pays (hôpitaux, police, pompiers...), et personnes en confinement obligatoire comme les personnes âgées dans les EHPAD. Et pas seulement aux personnels présentant des symptômes comme le souhaite le gouvernement, pour "ne plus avoir un temps de retard sur l'épidémie."

Les préfectures et les mairies devraient annoncer les premières mesures prises dans les départements encore fortement touchés par l'épidémie d'ici le 7 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess