Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : l'activité reprend progressivement à la clinique Saint-Martin à Caen

Après deux mois au ralenti, l'activité reprend dans les établissements de santé publics et privés. Les opérations déprogrammées vont à nouveau être planifiées même si de nombreux patients craignent de retourner à l'hôpital à cause du coronavirus. Exemple à Caen, au sein de la clinique Saint-Martin.

L'activité reprend progressivement à l'hôpital privé Saint-Martin à Caen
L'activité reprend progressivement à l'hôpital privé Saint-Martin à Caen © Maxppp - .

"On était inquiet pour les patients dont une prise en charge était nécessaire". Invité de France Bleu Normandie, ce jeudi matin, Raphaël Bouchard, le directeur de l'hôpital privé Saint-Martin dans le quartier du Mémorial à Caen, est rassuré de constater un redémarrage de sa clinique. "Depuis quelques jours, nous avons repris nos activités de consultations, d'examens et dans les blocs opératoires, explique-t-il. On les reprend petit à petit, en sécurisant au maximum."

Même si au sein de l'établissement de santé, l'activité n'a pas totalement cessé pendant le confinement. "On a jamais complètement arrêtés les interventions, confirme Raphaël Bouchard. Toutes celles qui étaient urgentes ou celles dont le report étaient préjudiciable pour le patient ont été maintenues." Sur la vingtaine de salle de bloc chirurgical ou de coronarographie, "six à huit ont continué de fonctionner pour assurer ces opérations urgentes."

On conseille aux patients qui ont des questions de rappeler leur médecin ou leur chirurgien

Alors que l'activité reprend, la communauté médicale dans son ensemble, qu'elle travaille en médecine de ville ou à l'hôpital, lance un appel aux gens pour qu'ils continuent de se soigner. "On conseille aux patients qui ont des questions sur leur prise en charge de rappeler leur médecin ou leur chirurgien" insiste celui qui est à la tête de la clinique Saint-Martin depuis octobre 2018. Pourtant, de nombreux patients hésitent aujourd'hui à retourner dans les établissements de soins.

"Ils ne devraient pas, tranche Raphaël Bouchard. Ils prennent plus de risque en ne revenant pas à l'hôpital. C'est dangereux pour eux. Nous prenons toutes les garanties pour assurer leur sécurité. Chaque patient qui pénètre dans l'établissement doit mettre un masque. On lui en fournit un s'il n'en a pas. Du gel hydroalcoolique est à disposition. On lui présente un questionnaire et en fonction de ses réponses on voit s'il peut entrer ou non dans l'hôpital." Un dispositif qui se décline aussi à l'intérieur de la clinique : "des circuits distincts 'covid ou pas covid" sont déployés dans l'ensemble de nos locaux. Les salles d'attentes sont plus grandes. Il y a des séparations entre les sièges. C'est toute l'organisation de l'hôpital qui a été revue."

Peur de venir à l'hôpital, d'être en contact avec le Covid-19

Pour la reprogrammation des interventions, "une discussion entre le patient et le médecin a lieu" précise Raphaël Bouchard. "Ils ont des recommandations de leur société savante, pathologie par pathologie, celle qu'il faut voir tout de suite. Et puis il y a des prises en charge non urgentes qui peuvent attendre et qui seront placées plus tard dans le planning." Faut-il donc s'attendre à beaucoup de retard ou à voir l'attente pour consulter un spécialiste s'allonger ? _"Une intervention prévue avant la crise du coronavirus, ça dépend de sa nature, mais globalement ça sera une intervention que l'on va faire en priorité dans les prochaines semaines" c_onclu le directeur de l'hôpital privé Saint-Martin Ramsay Santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu