Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : le Covid-19 circule peu en Limousin mais la prudence reste de mise

-
Par , France Bleu Limousin

Le premier bilan sanitaire du déconfinement est plutôt bon en Limousin. Selon l'Agence Régionale de Santé, 3300 tests ont dû être réalisés en Haute-Vienne et en Corrèze, avec une positivité de seulement 1 %. Le virus circule donc peu dans notre région mais les gestes barrières restent essentiels.

1 % des 3.300 tests réalisés en Haute-Vienne et en Corrèze se sont révélés positifs
1 % des 3.300 tests réalisés en Haute-Vienne et en Corrèze se sont révélés positifs © Radio France - Boris Compain

L'Agence régionale de santé (ARS) a fait le point, ce lundi, sur le suivi de l'épidémie et du traçage des patients depuis le début du déconfinement. La situation est rassurante car, en 2 semaines, 3.300 tests ont été réalisés en Haute-Vienne et en Corrèze et, à l'arrivée, environ 1% seulement des résultats sont positifs soit une trentaine de cas.

Une centaine de cas-contacts ont été recherchés par les CPAM

A partir de là, les brigades Covid-19, assurées par la CPAM qui identifient et préviennent les cas contacts d'un malade, sont entrées en jeu. En Corrèze par exemple, 12 personnes ont déclaré la maladie et ont été isolées ce qui a permis le traçage d'une soixantaine de contacts. La proportion est à peu près la même en Haute-Vienne, avec une cinquantaine de personnes recherchées et contactées dans le département.

Selon les responsables des CPAM, ce dispositif est plutôt bien accepté par les personnes recherchées, qui comprennent la nécessité de l'enquête et jouent le jeu, à leur tour, du dépistage.

En Haute-Vienne, un seul cas détecté dans un établissement sensible a donné lieu à un dépistage collectif et systématique à l'Ehpad de Rochechouart mais il n'y a eu pas de propagation.

Les autorités veulent éviter tout relâchement

Tout cela montre que le virus circule assez peu en Limousin, mais les autorités de santé se montrent tout de même très prudentes et avertissent : pas de relâchement pour autant ! Si l'épidémie est faible, c'est entre autres parce que les gestes barrières et les règles du déconfinement sont respectées. Toute inversion de la prudence pourrait inverser la courbe de l'épidémie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess