Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : le gouvernement veut un isolement plus contraignant pour les personnes contaminées

-
Par , France Bleu
France

Emmanuel Macron a dit lors de son allocution, mardi 24 novembre, vouloir que les Français contaminés par le coronavirus fassent l'objet d'un isolement plus encadré. La question devra faire l'objet selon lui d'un "vrai débat démocratique".

Une équipe de l'APHP réalise des tests antigéniques sur le personnel de l'Ehpad Korian de Longpont-sur-Orge (Essonne), le 15 octobre 2020.
Une équipe de l'APHP réalise des tests antigéniques sur le personnel de l'Ehpad Korian de Longpont-sur-Orge (Essonne), le 15 octobre 2020. © Radio France - Hélène Chevallier

"Si nous voulons éviter un nouveau confinement, nous devons être plus contraignants à l'égard de celles et ceux qui ont le virus." Mardi 24 novembre, lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a ouvert la voie à un contrôle plus strict des personnes contaminées par la Covid-19. Sans parler de sanctions ou d'isolement obligatoire, il a expliqué qu'il fallait travailler à établir "les conditions pour s'assurer de l'isolement" des cas positifs. 

"Un vrai débat démocratique"

Pour le président de la République, cette stratégie d'isolement doit être conçue à deux niveaux : "Je souhaite que le gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s'assurer de l'isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante", a-t-il expliqué, disant souhaiter dans ce cadre "un vrai débat démocratique". 

Selon le chef de l'Etat, cet isolement plus strict doit se faire avec un accompagnement "sur le plan matériel, sanitaire et psychologique". Emmanuel Macron envisage pour cela de mobiliser "outre les services de l'Etat, les maires et leurs services comme les associations concernées"

La notion de sanction fait débat

Vendredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, avait déjà évoqué la piste d'un isolement plus encadré pour les personnes contaminées, après une proposition du groupe Agir, allié du parti présidentiel, à l'Assemblée nationale. Le groupe proposait ainsi une amende de 10.000 euros pour le non-respect d'une quarantaine obligatoire en cas de contrôle positif. La question divise cependant : Jean Castex, le Premier ministre, craint que cela dissuade les personnes de se faire tester, alors que le collectif France Assos Santé, qui fédère 85 associations d'usagers de la santé, réclame "une restriction complète de déplacement et de visite". 

Toutes les modalités des annonces d'Emmanuel Macron seront précisées jeudi par le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé Matignon mardi soir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess