Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : "Les détenus et les familles jouent le jeu", reprise des parloirs à la prison de Sarreguemines

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les parloirs, suspendus depuis le 17 mars, ont repris depuis le 12 mai à la maison d'arrêt de Sarreguemines, avec des règles plus strictes pour respecter les gestes barrières mais les détenus et les familles jouent parfaitement le jeu, explique la directrice. Nous avons pu nous rendre sur place.

La maison d'arrêt de Sarreguemines
La maison d'arrêt de Sarreguemines © Radio France - Cécile Soulé

Dans une aile annexe aux 70 cellules de la maison d'arrêt de Sarreguemines, se trouvent les parloirs, avec des affiches collées aux murs pour rappeler le port du masque obligatoire et la distanciation physique. Dans chaque parloir, un détenu et un membre de sa famille, tous masqués et séparés par une grande table. Frédéric Michel Auer, responsable du quartier arrivants, vestiaires et fouilles : "Nous avons installé des tables d'1m30 de long pour respecter les gestes barrières, nous avons aussi commandé des plexiglas". 

Un parloir avec affiche à l'entrée sur les gestes barrières
Un parloir avec affiche à l'entrée sur les gestes barrières © Radio France - Cécile Soulé

Reportage de Cécile Soulé

Les règles sont plus strictes qu'avant. Un seul parloir par semaine (contre plusieurs fois 45 min avant), un seul visiteur (dont pas d'enfant) et bien sûr pas d'embrassade. Malgré tout, "ça se passe très bien" se félicite le surveillant chargé des parloirs côté famille. Les détenus et leur famille signent aussi une charte d'engagement explique la directrice de la maison d'arrêt de Sarreguemines, Nathalie Teixeira : "Ils s'engagent à respecter les gestes barrières sous peine d'une suspension des parloirs et d'une quatorzaine pour le détenu mais je dois dire que tout le monde joue le jeu parfaitement et nous n'avons eu aucun incident à déplorer". 

Nathalie Teixeira, directrice de la maison d'arrêt de Sarreguemines

L'entrée de la prison de Sarreguemines
L'entrée de la prison de Sarreguemines © Radio France - Cécile Soulé

Nathalie Teixeira espère pouvoir assouplir les règles du parloir à partir du 2 juin, notamment pour faire revenir les enfants. L'école et le sport sont toujours suspendus mais l'aumônerie et le travail en prison ont repris, il s'agit un atelier de pliage de masques pour une entreprise locale qui croule sous la demande. 

L'atelier de pliage des masques à la prison de Sarreguemines
L'atelier de pliage des masques à la prison de Sarreguemines © Radio France - Cécile Soulé
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu