Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement: les mairies du Nord Franche-Comté s’organisent pour distribuer des masques

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

Pour préparer le déconfinement, de nombreuses mairies du Nord Franche-Comté ont décidé d’organiser des distributions de masques à destination de leurs habitants. Certaines proposent de les récupérer gratuitement, d’autres préfèrent les mettre en vente.

Masques en tissu - image d'illustration.
Masques en tissu - image d'illustration. © Radio France

Les Francs-comtois pourront-ils se protéger lors du déconfinement ? De nombreux maires du Nord Franche-Comté se posent la question et ont pris les devants en commandant des masques pour leurs administrés. Leurs mairies s’organisent désormais pour la distribution.

Valentigney choisit le drive

À Valentigney, dans le Doubs, la mairie va gratuitement mettre à disposition de ses habitants un kit anti-COVID19. Pour les récupérer, les Boroillots pourront se rendre dans un drive installé sur l’esplanade Fernand-Vurpillot

Le maire, Philippe Gautier, explique qu’il s’agit du moyen le plus sûr de le distribuer : « C’est pour éviter qu’un maximum de personnes puissent se rencontrer et potentiellement se toucher. Il faut que les gestes barrière soient respectés ».  

Après présentation de leurs papiers d’identité et d’un justificatif de domicile, les habitants pourront récupérer 2 masques lavables ainsi qu’une fiole de 100ml de gel hydroalcoolique sans descendre de leur véhicule. Le drive devrait être prêt le 11 mai ou le week-end précédent.

L’option payante à Mathay

À Mathay, toujours dans le Doubs, le maire Daniel Granjon a lui décidé de mettre 4.000 masques lavables en vente au prix coûtant de trois euros. Il justifie sa décision de les faire payer par la chute des recettes de la mairie causée par le confinement : « Les pertes se situent essentiellement sur la salle polyvalente qui est normalement louée tous les week-ends. Ça représente une perte de 20.000 euros et puis de l’autre côté, (…) on se retrouve avec nos carrières communales qui ne travaillent pas à plein. Là aussi, on peut estimer que ça va être 25 à 30.000 euros de moins » déplore-t-il. 

Pour Daniel Granjon, offrir les masques est un investissement que la commune ne peut pas se permettre de financer. Néanmoins, le maire estime que l’achat de ces masques « ne devraient pas beaucoup pénaliser le portefeuille des personnes concernées ». Plus de 1.000 ont déjà été vendus au secrétariat de la mairie.

Pour le moment j'attends. La date de livraison est complètement imprécise (Maurice Léguillon, maire de Grosmagny - 90)

Pour les plus petites communes, l’approvisionnement est parfois beaucoup plus compliqué. À Grosmagny, dans le Territoire de Belfort, la mairie a par exemple reçu vendredi dernier une dotation de 100 masques de la part de l’association des maires du département. 

Insuffisant pour les 500 habitants du village. Le maire, Maurice Léguillon, les réserve en priorité aux personnels soignants « en cas d’urgence ».  L’édile a également passé une commande supplémentaire de 2.000 masques jetables auprès de l’association, et 1.100 masques lavables auprès du Conseil Départemental. Néanmoins, Maurice Léguillon ne sait toujours pas quand il pourra les réceptionner : « Pour le moment, j’attends. (…) La date de livraison est complètement imprécise ». 

Le coup de pouce des collectivités

Les départements eux-aussi sont sur le pied de guerre pour fournir masques et gel en vue du déconfinement. Dans le Territoire de Belfort, le Conseil Départemental attend cette semaine la livraison de plus de 250.000 masques chirurgicaux. Des commandes ont aussi été passées et sont en attente. 500.000 masques chirurgicaux et 14.000 masques FFP2 devraient être acheminés dans tout le Territoire de Belfort dans les semaines qui viennent. 200.000 masques lavables ont aussi été achetés.

Des masques "fait-maison" Ronchamp

A Ronchamp en Haute-Saône, près de 600 masques en tissu, lavables et réutilisables, avaient été confectionnés fin avril par une quinzaine de couturières bénévoles. La municipalité avait lancé un appel à la mobilisation. La distribution de ces premiers masques "fait-maison" a d'ailleurs commencé auprès des infirmières, gendarmes et employés municipaux.

La ville de Ronchamp attend, fin mai, la livraison de 6.000 masques supplémentaires, qu'elle a commandés. Ces masques seront distribués à toute la population sur la base de l’inscription au rôle des ordures ménagères. Dans la communauté de communes du Pays d'Héricourt, des masques lavables ont aussi été commandés pour les habitants des 23 municipalités membres. Ils seront normalement disponibles avant le 15 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu