Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : un « drive » installé au CHU de Grenoble pour tester les malades

-
Par , France Bleu Isère

L’hôpital grenoblois a installé deux tentes sur son parking pour tester les éventuels malades du Coronavirus. En cas de besoin, jusqu’à 600 tests par jour pourront y être pratiqués.

Le « drive » du CHU de Grenoble a ouvert le 12 mai
Le « drive » du CHU de Grenoble a ouvert le 12 mai - Zoé Fertier © CHU Grenoble Alpes

Identifier les malades, repérer les cas contacts, et isoler les porteurs du virus, c’est toute la stratégie des autorités françaises pour éviter une reprise de l’épidémie de Coronavirus. Les tests sur les personnes présentant des symptômes sont donc au cœur du dispositif. Ils sont pratiqués dans les laboratoires privés ou dans les hôpitaux. Celui de Grenoble a mis en place depuis mardi dernier un système de « drive » sur son parking côté Belledonne, pour permettre aux malades de venir se faire tester dans leur voiture ou à pied

Remporter la course contre la montre avec le virus

Pour s’y rendre il faut avoir une ordonnance de votre médecin généraliste et avoir pris rendez-vous en ligne. Une fois le prélèvement effectué vous devriez avoir le résultat sous 24 heures, car il s’agit maintenant de gagner une course contre la montre avec le virus. « Plus on laisse un patient contagieux prendre les transports en commun ou aller au travail, plus on risque d’avoir d’autres patients positifs derrière » explique Sylvie Larrat virologue au CHU de Grenoble.

L’objectif de ce centre est d’augmenter les capacités de test sur l’agglomération grenobloise, même si pour l’instant, vu la faible circulation du virus, ce n’est pas nécessaire. Aujourd’hui, près de 800 tests sont pratiqués chaque jour sur le bassin grenoblois, essentiellement dans des laboratoires privés. Le centre du CHU peut aujourd’hui tester 100 personnes par jour, en fonction des besoins ce nombre pourra être augmenté jusqu’à 600 tests journaliers

Des chiffres encourageants

En marge de la présentation de ce système de test sur le parking, le CHU de Grenoble a donné les derniers chiffres de l’épidémie. Et ils permettent de voir que le virus ne circule quasiment pas sur le bassin grenoblois. Aujourd’hui, il y 16 patients encore hospitalisés au CHU et 8 à Voiron. Il y a 11 personnes en réanimation, mais ce sont des malades qui y sont entrés il y a plusieurs semaines, car aucun patient n’a été admis en réanimation depuis maintenant deux semaines. Enfin sur le bassin grenoblois, moins de 1% des tests réalisés chaque jour se révèlent finalement positif au coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess