Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déjà débordés, les médecins sarthois "à la limite de la rupture" face à la grippe

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

L'épidémie de grippe saisonnière commence à se voir dans les cabinets médicaux, avec un nombre de consultations pour grippe en hausse de 62% en une semaine selon les autorités sanitaires. Ces sollicitations supplémentaires vont gravement peser sur les médecins Sarthois, de moins en moins nombreux.

Salle d'attente d'un cabinet de médecin. Image d'illustration.
Salle d'attente d'un cabinet de médecin. Image d'illustration. © Radio France - Philippe Thomas

L'augmentation est nette et elle devrait se poursuivre dans les prochaines semaines. Le nombre de consultations pour symptômes grippaux a augmenté de 62% en moyenne la semaine passée en France. "Ce sont les premières semaines", commente le docteur Bernard Richard. Ce généraliste au Mans et à Téloché préside aussi l'ADOPS 72 (association pour la permanence des soins de médecins libéraux en Sarthe). C'est cette association qui coordonne les permanences des soirs et week-ends, dans les maisons médicales de garde et au 116 117.

Des dispositifs utiles mais saturés, selon le médecin. "La saturation est déjà là en maisons médicales de garde", ouvertes à partir de 20h. "Il n'est pas rare qu'une vingtaine de patients attendent les collègues qui prennent leur service à 20h. C'est surtout dû au manque de médecins traitants, qui concerne maintenant près de 50.000 Sarthois". Un chiffre en hausse permanente.

Beaucoup de Sarthois se tournent aussi vers le 116 117 pour avoir un avis médical en dehors des heures d'ouverture des cabinets médicaux. "Nous avons eu cette semaine jusqu'à 140 appels en une heure, pour deux médecins régulateurs, poursuit le docteur Richard. C'est épuisant !"

Dans ces conditions, chaque patient qui consulte pour des symptômes grippaux vient allonger la file d'attente... ou renonce à se soigner. Cela aura des conséquences sanitaires, prévient le docteur Bernard Richard. 

Oui, il y a des personnes qui ne se soigneront pas, par manque de médecin. Elles iront à la pharmacie se dépanner mais c'est quand elles arriveront dans une situation plus grave, comme une infection pulmonaire, qu'elles seront prises en charge, tardivement, dans un service d'urgence.

La grippe saisonnière a déjà tué 26 personnes depuis le mois de novembre en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu