Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dépistage pour tous les résidents et le personnel de l'EHPAD du Mont à Aubusson

-
Par , France Bleu Creuse

4 résidents et 4 salariés ont été testés positifs au COVID 19 à l'EHPAD du Mont à Aubusson. L'Agence régionale de santé a décidé de tester tous les résidents et tous les salariés.

L'entrée de l'hôpital d'Aubusson dans la Creuse
L'entrée de l'hôpital d'Aubusson dans la Creuse © Radio France - Romain Berchet

8 personnes ont été testées positives au COVID 19 à l'EPHAD du Mont à Aubusson:  4 résidents et 4 salariés. En conséquence, l'Agence régionale de santé a décidé de tester tout le monde : personnel et résidents.

Les prélèvements ont été réalisés ce vendredi 10 avril pour les résidents et pour une partie du personnel et les résultats seront connus en début de semaine prochaine. Ce dépistage global permettra d'isoler les résidents malades dans un secteur de l'établissement, avec un personnel dédié. Cette zone COVID 19 est déjà en place dans l'établissement.

Le personnel testé positif restera à la maison, pendant au minimum 7 jours et ne pourra revenir travailler que 48 heures minimum après la fin de la fièvre ou d'un essoufflement. 

Changement de stratégie de l'ARS

La stratégie de l'Agence régionale de santé en terme de test a donc évolué puisqu'il y a 15 jours, alors qu'un premier cas de COVID était dépisté chez les agents de l'EHPAD du Mont, le Maire d'Aubusson Michel Moine et la CGT avaient demandé un dépistage le plus large possible dans l'EHPAD. La direction de l'établissement avait alors répondu que ce n'étaient pas les consignes de l'ARS. 

Deux semaines plus tard, les consignes ont donc changé nous confirme le docteur Gilles Auzemery, conseiller médical du directeur de l'Agence régionale de santé : 

"Pour tous les établissements parmi lesquels on détectera un ou plusieurs cas de COVID parmi le personnel ou les pensionnaires, les choses sont amenées à prendre cette tournure là. Ensuite est-ce qu'on va dépister tout le monde dans les EHPAD où il n'y a encore aucun cas symptomatique ?  On en est pas encore là, mais on ne peut pas exclure une telle possibilité"

Pourquoi un tel revirement en 15 jours ? L'ARS apprends, réponds Gilles Auzemery, en étudiant les réponses apportées à l'épidémie par les pays étrangers et les autres régions françaises : 

"On estime désormais qu'il est plus pertinent de faire une évaluation plus globale de l'ensemble des cas. Ça ne veut pas dire qu'on se désintéressait avant des personnes âgées [...] Les connaissances avancent, tous les jours, et on adapte notre stratégie [...] Les pouvoirs publiques s'adaptent rapidement à l'arrivée des nouvelles connaissances". 

Tester tous les résidents de tous les EHPAD ? 

Ce vendredi, la région Auvergne Rhône Alpes a annoncé qu'elle avait désormais l'objectif de tester tous les résidents des EHPAD, que la maladie se soit déclarée ou non dans l'établissement. Il est possible qu'on en arrive là aussi  prochainement en Nouvelle Aquitaine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess