Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Déremboursement de l'homéopathie : le laboratoire mosellan Lehning sort du silence

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Trois semaines après l'annonce par le gouvernement du déremboursement, d'ici 2021, de l'homéopathie, l'un des leaders français du secteur sort du silence. Stéphane Lehning, président des laboratoires du même nom, se veut rassurant sur l'avenir de son entreprise et n'exclut pas des recours.

Stéphane Lehning préside le laboratoire mosellan du même nom, troisième acteur français du secteur de l'homéopathie.
Stéphane Lehning préside le laboratoire mosellan du même nom, troisième acteur français du secteur de l'homéopathie. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Sainte-Barbe, France

Certes, l'annonce, le 9 juillet dernier, par le gouvernement, du déremboursement progressif de l'homéopathie d'ici 2021, n'a pas été bien vécue au sein des laboratoires Lehning, troisième acteur du secteur en France, derrière Boiron et le Suisse Weleda. Mais l'entreprise, installée à Sainte-Barbe, près de Metz, depuis 1935, n'a rien à craindre de cette décision. C'est le sens du message martelé ce mardi par le patron du groupe, Stéphane Lehning.

Tous les emplois conservés

330 personnes travaillent pour le groupe, dont 26 au sein de la filiale spécialisée dans la production des tubes de granules, Rocal. Et le patron d'affirmer : "Les emplois seront conservés. Nous avons modernisé l'entreprise ces dernières années. Aujourd'hui nous sommes sereins sur l'avenir de l'entreprise et du chiffre d'affaires." Rocal va continuer de commercialiser l'immense majorité de ses tubes, seules quelques références seront supprimées du catalogue car jugées pas assez rentables. En revanche, Stéphane Lehning prévient que les tarifs vont augmenter. Ils étaient fixés par l'état jusqu'à présent et n'ont pas évolué depuis 1987.

Mais l'entreprise n'entend pas en rester là et le groupe étudie les recours à sa disposition pour remettre en question la décision du gouvernement. "Aujourd'hui on a une décision publiée par la haute autorité de santé. On a également la position de la ministre de la santé. On respecte ces deux décisions, mais on veut s'assurer qu'elles ont été prises dans toutes les conditions et notamment celles qui respectent notre droit à pouvoir présenter des résultats qui, à notre sens, méritent d'être considérés pour établir le service médical rendu par le médicament." En d'autres termes, Lehning veut s'assurer que le protocole utilisé par la haute autorité de santé pour établir son avis négatif permet de prendre en compte la spécificité de l'homéopathie.

Choix de la station

France Bleu