Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Déremboursement partiel du traitement de la dystonie : coup de colère d’un Meurthe-et-Mosellan atteint de cette maladie

dimanche 23 juillet 2017 à 11:16 Par Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

La dystonie est une maladie neurologique mal connue qui touche près de 50 000 personnes en France. Un décret du gouvernement vient de faire passer le remboursement à 60%. Inadmissible pour Emmanuel Bassi, un habitant de Dombasle qui souffre de cette maladie depuis 30 ans

Le traitement contre la dystonie ne sera plus remboursé à 100%
Le traitement contre la dystonie ne sera plus remboursé à 100% © Maxppp - Maxppp

Nancy, France

Cela fait trente ans qu'Emmanuel Bassi, un habitant de Dombasle sur Meurthe vit avec la dystonie. "Pour vivre normalement, j’ai besoin d’injections de toxine botulique tous les quatre mois sinon je ne pourrai pas faire mes activités, travailler etc… je serais obligé de rester chez moi » Emmanuel Bassi souffre de torticolis spasmodique, c’est-à-dire que les muscles du coup restent bloqués, pour d’autres, ce sont les muscles des yeux ou encore d’un doigt ou d’une main, au total, 50 000 personnes en France sont atteints de dystonie.

Se faire soigner, va devenir un luxe, Emmanuel Bassi

Le traitement coûte assez cher, près de 300 euros l’injection, pris en charge à 100% mais depuis le mois de mars 2017, le gouvernement a décidé de ne rembourser que 60% du prix, soit environ 175 euros, ce qu’Emmanuel Bassi n’admet pas « se faire soigner de la dystonie va devenir un luxe, une fois de plus, c’est une question d’économie. Nous sommes réunis au sein de l’association Amadys, des neurologues nous ont rejoints. On veut toucher l’opinion publique et le ministère de la santé pour qu’il revienne sur sa décision »

Emmanuel Bassi est atteint de dystonie - Aucun(e)
Emmanuel Bassi est atteint de dystonie - DR

En Meurthe-et-Moselle, la sécurité sociale continue à rembourser le traitement à 100%, mais sans aucune garantie dans la durée.