Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris : des agents sont formés pour recevoir les appels d'urgence du SAMU

-
Par , France Bleu Paris

Depuis lundi matin, à Paris, 40 Franciliens ont fait leur rentrée dans la toute première formation d’assistant de régulation médicale. Leur mission est de répondre aux usagers qui appellent le SAMU. D'ici un an, ils devraient tous être diplômés. Cette formation est une première en France.

Pour la première fois en France, des personnes vont être formées au métier d'assistance à la régulation médicale.
Pour la première fois en France, des personnes vont être formées au métier d'assistance à la régulation médicale. © Maxppp - PHOTOPQR/EST ECLAIR/MAXPPP

Paris, France

C'est une grande première en France, les assistants de régulation médicale en fonction et les futurs assistants sont désormais obligés de suivre une formation d'un an pour exercer ce métier. Pour une quarantaine de Franciliens, la rentrée s'est faite lundi matin, dans le 14e arrondissement de Paris. Cette formation a pour but d'uniformiser les méthodes de travail et de professionnaliser ce métier qui est le premier maillon de la chaîne de secours, puisque ce sont ces assistants qui répondent au téléphone quand vous appelez le SAMU.

Ce métier était jusqu’à présent appris sur le tas

Cette formation est ouverte aux bacheliers et aux personnes qui ont trois ans d'expérience professionnelle à temps plein. Les élèves sont recrutés sur dossier et après un oral d'une vingtaine de minutes. Pendant leur cursus, les élèves partageront leurs 1.470 heures de formation entre des stages dans des hôpitaux et de l'enseignement théorique et pratique au sein de l'école. 

"Il faut que l'assistant de régulation rassure et donne les premiers conseils de soin à la personne en détresse à l'autre bout du fil" - Le directeur de l'école

Cette formation peut aussi faire office de passerelle entre les métiers de la santé. Un ambulancier peut par exemple prétendre à cette formation.

Une formation utile pour éviter les dysfonctionnements

La formation coûte environ 8.000 euros et elle peut être payée par la Région ou par les centres hospitaliers eux-mêmes. En tout dix centres agréés proposent cette formation en France. 

L'idée de cette formation est apparue après le décès en 2017 de Naomi Musenga. Une assistante de régulation médicale n'avait pas pris en compte son appel. Cette affaire avait pointé plusieurs dysfonctionnements qui devraient être corrigés via cette formation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu