Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des archéologues sur les traces des premiers paysans basques

-
Par , France Bleu Pays Basque

Une équipe d'archéologues travaille toute la semaine pour trouver des indices de la présence des premiers paysans dans la vallée d'Hergaray, au Pays Basque intérieur, à l'époque néolithique.

Le dolmen de Gasteenia, dans la vallée d'Hergaray
Le dolmen de Gasteenia, dans la vallée d'Hergaray - Pablo Marticorena

Hergaray, Iholdy, France

Comment vivaient les premiers paysans au Pays Basque à l'époque néolithique ? C'est pour répondre à cette question qu'une équipe d'une dizaine d'archéologues, professionnels ou étudiants, travaille toute cette semaine dans la vallée d'Hergaray.

Des silex et des céramiques

On dénombre cinq dolmens dans la vallée, des sites funéraires des chefs des premiers paysans à l'époque néolithique, entre -2 200 et -5 300 avant notre ère. "Nous maintenant ce que l'on recherche, c'est l'endroit où ils habitaient, l'endroit où ils cultivaient les terres" explique Pablo Marticorena, docteur en archéologie, qui travaille depuis cinq ans sur la vallée d'Hergaray.

L'objectif de cette semaine de prospection est de trouver les lieux de vie des premiers paysans à l'époque néolithique

Pour cela, une équipe d'une dizaine d'archéologues est venue en renfort, des professionnels ou étudiants en archéologie de toute la Nouvelle Aquitaine, à l'image de Morgane, technicienne de fouille, originaire du Limousin. Ils procèdent à des prospections pédestres. En clair, ils marchent dans des champs qui viennent d'être labourés. "Le labour retourne la terre mais il remonte aussi les objets qui étaient contenus dans le sol" indique Pablo Marticorena. Les prospecteurs scrutent le sol patiemment pour trouver des silex taillés, des céramiques, des pointes de flèches ou encore des haches polies, des preuves de la présence des premiers paysans.

"On cherche du matériel archéologique du néolithique" raconte Morgane, technicienne de fouille, venue du Limousin

Les prospecteurs marchent en rangs serrés à la recherche de traces de l'homme néolithique - Radio France
Les prospecteurs marchent en rangs serrés à la recherche de traces de l'homme néolithique © Radio France - Oihana Larzabal

Le néolithique : apparition de l'agriculture et de l'élevage

"Le néolithique, c'est la période où l'homme se sédentarise" raconte Pablo Marticorena. Pour le Pays Basque, c'était il y a 7 300 ans, les chasseurs-cueilleurs laissaient place aux premiers paysans qui se mirent à cultiver la terre et élever les bêtes. "Une hiérarchie sociale apparaît entre les hommes" poursuit l'archéologue, "il y a les premières traces de violences réellement instituée entre les hommes. C'est un passage fondamental qui crée la société telle qu'on l'a connait aujourd'hui". 

Après avoir fouillé le dolmen de Gasteenia en 2017, Pablo Marticorena a découvert à Saint-Jean-Le-Vieux, des indices laissant penser à la présence d'un village composé de petites maisons en bois et en torchis.

Pablo Marticorena, docteur en archéologie, classe les trouvailles du jour - Radio France
Pablo Marticorena, docteur en archéologie, classe les trouvailles du jour © Radio France - Oihana Larzabal

Parent pauvre

Le Pays Basque n'ayant pas d'université propre, difficile de trouver des financements pour les programmes de recherche en archéologie. "C'est la croix et la bannière" regrette Pablo Marticorena, qui espère que la nouvelle Communauté d'agglomération Pays Basque s'y intéressera.