Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des blessés de guerre pagayent sur le Rhône à Avignon

mercredi 20 juin 2018 à 17:39 Par Philippe Paupert, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Vaucluse

Des blessés de guerre pagayent entre Lyon et la Méditerranée pour attirer l'attention sur le statut des victimes dans les conflits. Chaque fois qu'un soldat meurt en opération, sept autres sont blessés en moyenne. Les blessés de guerre demandent le soutien de la population civile.

Etape à Avignon pour les blessés de guerre en canoë sur le Rhône
Etape à Avignon pour les blessés de guerre en canoë sur le Rhône © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Dix huit militaires ont fait escale à Avignon mercredi. Ils descendent le Rhône de Lyon à la Méditerranée en canoë pour faire parler la cause des blessés de l'armée.  La journée nationale des blessés de l'armée de terre aura lieu samedi. La descente du Rhône par tronçon d'une cinquantaine de kilomètres permet de financer et d'améliorer la rééducation des blessés et leur réadaptation professionnelle.  

On parle très peu des blessés de guerre" Adjudant Jocelyn, amputé d'une jambe

Venu de Maurienne pour pagayer sur 45 km entre Roquemaure et Beaucaire, l'adjudant Jocelyn a été amputé d'une jambe après une explosion en Afghanistan. Il pagaye pour attirer l'attention sur les blessés de guerre :  il explique qu'on "parle assez vite des morts et très peu des blessés. On a besoin de se sentir soutenu par nos camarades militaires mais aussi par la population civile. Le ratio est de 7 blessés pour un mort en opération"

Jamais seul en kayak, qu'importe l'état" Jean Baptiste Planchin, Jeune Canoe Kayak Avignon

Les militaires ont fait escale sur le ponton de la société nautique d'Avignon, rejoints par quelques kayakistes d'Avignon. Le secrétaire du Jeune Canoë Kayak d'Avignon était sur l'eau avec les blessés de guerre. Le secrétaire du club de Kayak pagayait car il se souvient d'avoir "galéré après ses blessures aux membres inférieurs dans un accident de la route". Jean Baptiste Planchin explique que "même si on parait seul sur l'eau, démuni dans un milieu qui n'est pas familier, on est jamais livré à soi-même. On est toujours accompagné en canoë ou kayak. Qu'importe l'état dans lequel nous sommes on arrive toujours à avancer".

150 militaires pagayent en relais entre Lyon et Marseille pour collecter des fonds pour aider les familles, créer des structures de rééducation et de réadaptation professionnelle des blessés de guerre. Arrivée prévue samedi 23 juin pour la journée nationale des blessés de l'armée de terre.