Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des bornes interactives pour éviter les files d'attente à l'hôpital Gui de Chauliac à Montpellier

mercredi 1 août 2018 à 11:05 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

L'hôpital Gui de Chauliac à Montpellier a mis en place des bornes intelligentes pour permettre aux patients d'effectuer les formalités d'entrée. Un gain de temps considérable.

Les usagers peuvent faire les formalité d'entrée directement sur les bornes
Les usagers peuvent faire les formalité d'entrée directement sur les bornes © Radio France - Héloise Broseta

Montpellier, France

Désormais, quand vous venez en consultation à l'hôpital Gui de Chauliac à Montpellier, vous ne présentez plus votre carte vitale à l'accueil, mais à une borne intelligente. Elle trouvera votre rendez-vous, votre dossier médical et vous imprimera les étiquettes nécessaires pour la consultation. Elle vous indiquera même le bureau de votre médecin. Cette expérimentation a commencé fin juillet et que le CHU de Montpellier prévoit d'étendre à tous les hôpitaux de la ville pour faire baisser le temps d'attente et développer un meilleur suivi des dossiers médicaux.  

"Moins d'attente, c'est moins de stress pour tout le monde"

Elisabeth Mathieu est la directrice du département accueil au CHU de Montpellier : " On n'a commencé ici parce que c'est là qu'il y avait le plus d'attente, jusqu'à là on avait un ticket d'attente comme chez le boucher,mais les patients n'aiment pas attendre. Ils ont peur d'arriver en retard, le stress monte, et le personnel aussi est stressé. Aujourd'hui un tiers des patients passent déjà par la borne interactive pour les formalités d'entrée."

Elisabeth Mathieu est la directrice du département accueil au CHU

Le CHU a déjà annoncé que ces nouvelles technologies n’entraîneraient pas de baisse des effectifs. Le personnel qui accueille habituellement les patients est désormais chargé de les aiguiller vers ces nouvelles bornes, de leur venir en aide si besoin voire parfois de corriger les erreurs de la machine.   

"On aura toujours besoin de nous"

Stéphanie est agent administratif, elle a d'abord eu peur que les nouvelles bornes prennent la place des employés : "La borne fait notre travail et au départ elle faisait des erreurs, et on devait reprendre les dossiers. On aura toujours besoin de nous pour aider les patients, les plus âgés notamment. Certains craignent qu'il n'y ait plus d'humanité, mais nous on sera toujours là"

Stéphanie agent administratif

Les bornes ne comprennent aujourd'hui que le Français mais elles commenceront à parler anglais et espagnol prochainement. 

Reportage Héloise Broseta